Notice: Undefined property: stdClass::$rating in /home/www/client/www/adcet/sitepablo/templates/shaper_eventum/html/com_content/category/blog_item.php on line 60

Revue de Presse ADCET n° 41 - Lundi 16 septembre 2019

• Transports

Belgique
Paiement sans contact dans les transports publics bruxellois l'année prochaine

datanewsLlevif.be - Kristof Van der Stadt, Rédacteur en chef de Data News
Publié le 13 septembre 2019

La société de transport bruxelloise STIB teste pour l'instant le paiement sans contact avec des cartes bancaires. C'est à partir de l'année prochaine que la STIB entend proposer ce service 'sans ticket'.

Dans une interview accordée au journal Le Soir, le directeur de la STIB, Brieuc de Meeûs, cite l'exemple de Londres, où il est possible depuis assez longtemps déjà d'ouvrir les portillons d'accès au métro au moyen d'une carte de banque sans contact. Tel devrait être le cas à Bruxelles aussi à partir de 2020. "Vous maintenez l'espace d'un instant votre carte de banque sans contact devant le lecteur, lorsque vous entrerez dans le bus, le tram ou la station de métro et lorsque vous en sortirez. Le prix du voyage sera alors débité de votre compte bancaire", explique Brieuc de Meeûs dans Le Soir. Le ticket papier ne sera plus nécessaire. Le système cible l'utilisateur occasionnel et sera complémentaire aux abonnements existants et à la carte numérique Mobib. D'ici quelque mois, tous les distributeurs de tickets seront remplacés.

Pour son nouveau projet de paiement par carte de banque sans contact, la STIB suivra la norme EMV d'Eurocard, Mastercard et Visa. Cela signifie que des cartes tant de débit que de crédit pourront être utilisées à condition qu'elles intègrent une puce sans contact. Les smartphones seront en principe également compatibles via des applis qui fonctionnent avec des comptes virtualisés tels Google Pay. Votre smartphone devra alors évidemment disposer de la fonctionnalité NFC.

Un test est actuellement en cours avec 500 à 600 utilisateurs. En mars, la STIB avait déjà annoncé son projet de paiements sans contact pour les voyageurs occasionnels.

Source : https://datanews.levif.be/ict/actualite/paiement-sans-contact-dans-les-transports-publics-bruxellois-l-annee-prochaine/article-news-1189983.html?utm_source=Newsletter-13/09/2019&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBDATANFR&

•••

La RATP, une quasi-exception parmi les réseaux de transports publics urbains

la-croix.com - Michel Waintrop
Publié le 13 septembre 2019

Explication. Il existe environ 170 réseaux de transport public urbains en France mais seuls, ou presque, les agents de la RATP bénéficient d’un statut et d’un régime spécial de retraite. Partout ailleurs, les salariés du transport de voyageurs dépendent donc du régime général.

Malgré l’adjectif « urbain », ces réseaux peuvent desservir non seulement une ville mais surtout l’agglomération ou la métropole. Certains réseaux, Lille par exemple, irradient sur plusieurs dizaines de kilomètres.Cette notion de transport public urbain est définie en France par le Code des transports. « Elle se caractérise notamment par une obligation de service public, le fait que l’activité soit régie par une autorité organisatrice de mobilité (AOM) et qu’il y ait des distances réglementées entre les arrêts », explique-t-on à l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP) qui regroupe environ 170 réseaux de transports publics urbains, soit plus de 90 % des réseaux français. Y compris d’ailleurs la RATP.On estime que le transport public urbain emploie en France environ 100 000 salariés, dont 45 000...

Lire la suite (réservé aux abonnés) : https://www.la-croix.com/Economie/RATP-quasi-exception-parmi-reseaux-transports-publics-urbains-2019-09-13-1201047358

•••

Chiffre du jour : les transports en commun sont gratuits dans une trentaine de villes françaises

francebleu.fr - Camille Labrousse
Publié le Jeudi 12 septembre 2019

Et si les transports en commun devenaient gratuits ? Une trentaine de villes françaises ont franchi le pas, pour améliorer la qualité de l'air et le pouvoir d'achat des usagers. Le sujet pourrait être au cœur des élections municipales dans certaines villes.

En France, une trentaine de villes proposent des transports gratuits. Pour essayer de faire gonfler ce chiffre, les rencontres du transport public gratuit viennent de s'achever à Chateauroux, ville pionnière en la matière, puisqu'elle est passée au tout gratuit il y a presque 20 ans, en 2001. Le sujet devrait être au cœur de la campagne des municipales, ici aussi à Avignon, alors que le tram arrive dans un peu plus d'un mois et qu'on n'en connaît pas encore les tarifs.

Dans le Nord, Dunkerque, communauté urbaine de 200.000 habitants est passé aux transports gratuits il y a pile un an. La fréquentation explose : jusqu'à 125% d'augmentation. Plus près de chez nous, Gap et Aubagne ont aussi adopté la gratuité.   

Amélioration de la qualité de l'air et du pouvoir d'achat 

Lire la suite : https://www.francebleu.fr/infos/transports/chiffre-du-jour-les-transports-en-commun-sont-gratuits-dans-une-trentaine-de-villes-francaises-1568192909

•••

Des tables rondes pour débattre du transport public gratuit à Châteauroux

francebleu.fr - Manon Klein, France Bleu Berry
Publié le  9 septembre 2019

Extrait

Bilan de la gratuité à Châteauroux

L'agglomération de Châteauroux est la première de sa taille a avoir mis en place la gratuité totale des transports en commun, en 2001. Elle a depuis été rejointe par la communauté d'agglomération du Niortais, qui l'a mise en place en 2017, et la communauté urbaine Dunkerque-Littoral, qui l'a généralisée en 2018.Depuis son instauration, à Châteauroux, la fréquentation a fortement augmenté :  "On est passé de un 1 500 000 voyages en 2001 à 5 400 000 voyages en 2019" précise Alexandre Flon, directeur de Kéolis à Châteauroux. Le financement de la gratuité des transports est assuré par les entreprises, qui versent une taxe à l'agglomération castelroussines. "Aujourd'hui le surcoût du réseau, par rapport à ce qu'il était en 2001 avant la gratuité est de 900 000 euros par an" détaille le maire de Châteauroux, et président de la métropole, Gil Avérous.

Lire la suite : https://www.francebleu.fr/infos/transports/le-transport-public-gratuit-en-debat-a-chateauroux-1568023336

•••

Toulouse : Pour faciliter la vie des malvoyants, les cartes de transport désormais en braille

ACCESSIBILITE A partir de lundi, les personnes malvoyantes et aveugles pourront avoir leur carte Pastel de Tisséo en braille. Une première en France

20minutes.fr - Beatrice Colin 
Publié le 13 septembre 2019

Pas facile de retrouver au milieu des différentes cartes de fidélité, celle qui permet de prendre les transports en commun. Particulièrement quand on est aveugle ou malvoyant. A partir de lundi, les Toulousains souffrant d’un handicap visuel pourront demander à disposer d’une carte Pastel en braille.

« Cette initiative, on la doit à trois de nos agents qui côtoient régulièrement des usagers déficients visuels. Ils se sont dit que ce serait bien de pouvoir distinguer la carte Tisséo et aussi connaître la fin de la date de validité. Nous avons alors cherché une solution technologique simple à base d’autocollant que l’on pouvait apposer sur la carte pastel », indique Laurent Lieutaud, le directeur clientèle de Tisséo.

Le réseau recense 444 usagers déficients visuels, ainsi que 148 personnes détentrices d’une carte d’accompagnant.

Lire la suite : https://www.20minutes.fr/toulouse/2603679-20190913-toulouse-faciliter-vie-malvoyants-cartes-transport-desormais-braille

•••

Transports urbains briochins. Le dépôt des Châtelets, centre névralgique du réseau

letelegramme.fr
Publié le 8 septembre 2019 

Ce dimanche 8 septembre, au parc d’activités des Châtelets, situé sur les communes de Ploufragan et Trégueux, a eu lieu l’inauguration du tout nouveau centre d’exploitation et de maintenance des Transports urbains briochins (TUB), en présence d’une grande partie des 180 salariés, accompagnés de leur famille, ainsi que de nombreux élus et notamment Bruno Joncour, député, Marie-Claire Diouron, maire de Saint-Brieuc et présidente de Saint-Brieuc Armor Agglomération (SBAA), Ronan Kerdraon, premier vice-président SBAA élu à l’économie et aux transports, Alain Crochet, conseiller SBAA délégué à l’accessibilité, Rémy Moulin, maire de Ploufragan et Christine Métois, maire de Trégueux.

S’adapter à TEO

Lire la suite : https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/tregueux/transports-urbains-briochins-le-depot-des-chatelets-centre-nevralgique-du-reseau-08-09-2019-12377580.php

•••

Gratuité des transports urbains : Châteauroux donne l’exemple

magcentre.fr - J.-J. T
Publié le 9 septembre 2019

Depuis 2002 les bus sont gratuits dans cette ville qui accueille mardi et mercredi une conférence internationale.

Si la gratuité des transports urbains figure en tête de liste des propositions de tout candidat écolo pour les prochaines élections municipales (à l’image de Dunkerque qui est souvent mise en avant) l’exemple de Châteauroux vient rebattre quelques cartes. Cette agglomération, « Châteauroux Métropole » de 78 000 habitants et 14 communes, a en effet instauré la gratuité des bus dès 2002. Et le président de cette agglomération n’était pas un illuminé quelque peu oublieux des finances locales : Jean-François Mayet était l’exemple même du maire de droite peu versé dans l’écologie politique. 17 ans après le bilan apparaît quelque peu flatteur, tant au niveau de la fréquentation (le nombre de voyageur a été multiplié par 5) que pour le budget local qui a facilement absorbé cette gratuité. Avec quelques autres villes comme Aubagne, Gap, Figeac, Castres Dunkerque ou Niort Châteauroux fait donc figure d’élève modèle.

Une référence pour les villes moyennes

Lire la suite : http://www.magcentre.fr/183261-gratuite-des-transports-urbains-chateauroux-donne-lexemple/

•••

RATP : les tickets de métro et la carte Navigo dématérialisés arrivent bientôt sur smartphone

lesnumeriques.com - Corentin Bechade (@corentinbechade)
Publié le 09 septembre 2019

Il sera bientôt possible de prendre les transports en commun parisiens avec rien de plus qu’un smartphone en poche. Le 30 septembre, la carte Navigo pourra en effet intégrer votre téléphone moyennant quelques conditions techniques.

Après de longs mois de test, la RATP et Île-de-France mobilités (ex-STIF) sont enfin prêt à lancer les titres de transport dématérialisés pour la région parisienne. Dès le 30 septembre 2019, les usagers des transports en commun pourront se servir de leurs smartphones pour passer les portiques de sécurité et monter dans le bus.

L’expérience avait été commencée en début d’année, et après 6 mois de rodage le service est prêt à être lancé comme l’indique un message distribué à la poignée de cobayes de l’application Navigo LAB. Concrètement, cela signifie que tous les utilisateurs et utilisatrices Navigo pourront bientôt simplement glisser leur smartphone sur les bornes de contrôle pour valider leur titre de transport. Depuis l’application, il sera également possible d’acheter des tickets qui fonctionneront de la même manière.

Lire la suite : https://www.lesnumeriques.com/telephone-portable/ratp-les-tickets-de-metro-et-la-carte-navigo-dematerialises-arrivent-bientot-sur-smartphone-n140173.html

•••

Verdun
Des nouveautés à venir dans les transports urbains

estrepublicain.fr - Jean Wayssieres
Publié le 10 septembre 2019

La mairie de Verdun et le groupe Transdev ont signé une nouvelle délégation de service public, qui s’étendra sur six années, au cours desquelles le Transport Intercommunal Verdunois (TIV) et ses lignes subiront plusieurs changements.

Voilà depuis début des années 2000 que la Cité de la Paix a mis son réseau de transports urbains entre les mains de Transdev. Une collaboration qui n'est pas prête de prendre fin puisqu’une poignée de responsables du groupe se sont rendus à la mairie de Verdun ce vendredi 30 août pour cosigner, avec Samuel Hazard, une nouvelle délégation de service public, qui s’étend sur une période de 5 ans et 11 mois. Votée à l’unanimité par le conseil de communauté du Grand Verdun en juillet dernier, elle mobilise un budget de 11 millions d’euros et a pris effet le dimanche 1er  septembre. Elle augure certains changements, qui verront le jour au cours de ses 6 ans d’existence.

Lire la suite : https://www.estrepublicain.fr/edition-de-verdun/2019/09/10/des-nouveautes-a-venir-dans-les-transports-urbains

•••

Du nouveau du côté des transports en commun : à Dieppe, Stradibus devient Deep mob

actu.fr - Véronique Weber
Publié le 10 septembre 2019

Stradibus devient Deep Mob. Plus qu'un nom, cela annonce des nouveautés en termes de services pour les usagers de ce réseau de transport urbain de l'agglomération de Dieppe.

Ça bouge du côté des transports urbains à Dieppe-Maritime. Le réseau Stradibus vient d’être rebaptisé Deep Mob. Une nouvelle identité, un nouveau design sur les bus, mais surtout de nouveaux services.

Mardi 3 septembre 2019, les élus de l’agglomération de Dieppe (Seine-Maritime) ont officialisé ces changements.

Lire aussi : Stradibus en route vers le gaz naturel

« À l’Agglo, nous avons pris à cœur les enjeux de la mobilité. Nous avons pris à bras-le-corps ce dossier », lance Patrick Boulier, le président de Dieppe-Maritime.

Au côté de Daniel Lefèvre, vice-président de l’Agglo en charge de la mobilité et des transports, il résume en trois mots les nouveautés apportées au réseau pour faciliter son accès aux usagers et leur apporter plus de services :

Connecté, développement durable et solidaire ».

https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/du-nouveau-cote-transports-commun-dieppe-stradibus-devient-deep-mob_27102380.html

•••

Sarthe. Un abonnement aux transports scolaires à 110 €

Ouest-france.fr - Carole Sauvage
Publié le 10 septembre 2019

La Région des Pays de la Loiz a dressé un premier bilan de la rentrée des transports scolaires, lundi 9 septembre. Tarif unique, cartes à puces, port d’un gilet fluo… Dans le département, les nouveautés sont nombreuses pour les élèves.

23 600 élèves vont utiliser, et utilisent déjà, les transports scolaires cette année en Sarthe. C’est 16 % de plus qu’à la rentrée 2018. Béatrice Latouche, conseillère régionale chargée des transports scolaires, dressait « un premier bilan de terrain », lundi 9 septembre, une semaine après la rentrée.

Première nouveauté : « un tarif unique de 110 € par an et par enfant ». Une bonne nouvelle pour les familles sarthoises puisque l’abonnement en 2018 était de 120 €. En plus des primaires, collégiens et lycéens, les apprentis pourront bénéficier du même dispositif cette année.

Distribution des nouvelles cartes en cours

Lire la suite : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/sarthe-un-abonnement-aux-transports-scolaires-110-eu-6513350

•••

PARIS : L’opérateur de trottoir électrique VOI lance la première « école de conduite certifiée »

cnews.fr - Pauline Landais-Barrau
Publié le 10 septembre 2019

Ce samedi 7 septembre, un atelier sécurité est organisé par l'opérateur Voi place du Palais Royal (1er).

C'est une première à Paris. Après l'organisation de formations de conduite ouvertes à tous, l'opérateur de trottinette électrique suédoise Voi lance une «école de conduite en ligne», ce mardi 10 septembre.

La start-up lance en effet «une école de conduite en ligne mettant en scène la fée Voila». Ce personnage fictif a ainsi été imaginé pour «expliquer aux utilisateurs comment utiliser leur engin en toute sécurité», afin selon la direction France de Voi de «profiter pleinement et sans risque des avantages de ce nouveau mode de mobilité urbaine».

Voi propose également à ses usagers de «compléter en ligne un quiz interactif de conduite (Traffic School), permettant de tester leurs connaissances en matière de code de la route dans les différents pays où l'entreprise est présente». L'occasion pour eux de gagner des crédits d'utilisation sur les trottinettes Voi, s'ils répondent correctement aux questions.

Lire la suite : https://www.cnews.fr/france/2019-09-10/paris-loperateur-de-trottinette-electrique-voi-lance-la-premiere-ecole-de-conduite

•••

Mouvéo revoit un peu sa copie pour les usagers déçus des récents changements

lavoixdunord.fr - Anthony Berteloot
Publié le 11 septembre 2019

En même temps qu’elle a lancé une nouvelle délégation de service public pour ses transports urbains, la communauté d’agglomération du pays de Saint-Omer a modifié certains horaires, certains arrêts… Beaucoup d’usagers se sont plaints sur les réseaux sociaux. La CAPSO en a entendu certains mais insiste sur la difficulté du compromis dans ce domaine.

Que se passe-t-il ?

La précédente organisation datait de la CASO. Depuis le territoire s’est élargi. On en est à la CAPSO et à ses 53 communes. «  C’est une lourde tâche d’harmoniser l’offre de mobilité à cette échelle  », pointe Alain Méquignon, vice-président chargé de l’aménagement du territoire.

•••

La carte Scol'R

seine-et-marne.fr - Département de Seine-et-Marne – Direction des Transports

Les circuits spéciaux scolaires, mis en place en l'absence de lignes régulières de bus, sont organisés par le Département de Seine-et-Marne.

Le site d’inscription en ligne est à nouveau disponible depuis le 19 août.

Pour quel type de transport la carte Scol'R est-elle valable ? Uniquement sur les circuits spéciaux scolaires durant la période scolaire.

Quelles conditions pour obtenir la carte Scol'R ? Être âgé(e) de moins de 21 ans le jour de la rentrée scolaire; Être scolarisé(e) avec le statut d'externe ou de demi-pensionnaire avant le Bac; Fréquenter un établissement public ou privé sous contrat en Seine-et-Marne.

Quel tarif ?

La participation familiale à la carte Scol'R, quels que soient les critères de distance et de sectorisation, est la suivante :

- Primaires en RPI (1) ou assimilé (2) : 50 € TTC
- Primaires hors RPI (1) ou assimilé (2) : 100 € TTC
- Collégiens : 100 € TTC
- Lycéens : 150 € TTCNon Seine-et-Marnais : 308,50 € TTC

(1) RPI : Regroupement Pédagogique Intercommunal
(2) Commune fusionnée ou dont l'école a été fermée

Lire la suite : https://www.seine-et-marne.fr/Cadre-de-vie-Transports/Transports-scolaires-priorite-au-service/La-carte-Scol-R

 

• RGPD

Les produits Microsoft sont-ils compatibles avec le RGPD ?

dsih.fr - Charles Blanc-Rolin
Publié le 9 Septembre 2019

Sans se lancer dans une quelconque théorie du complot ou toute autre polémique anti-Gafam, l’évolution du business modeldu géant américain et de ses produits mérite vraiment de s’interroger. Les données, et en particulier les données de santé, ont aujourd’hui beaucoup plus de valeur que n’importe quelle licence logicielle, ce que savent pertinemment Google ou Facebook, qui, à défaut de les exploiter, auraient probablement mis depuis belle lurette la clé sous la porte.  

Alors aujourd’hui, comme tout citoyen, à l’exception des adorateurs de la Pomme, nos établissements de santé continuent de payer des licences au prix fort ou à accroître leur dépendance envers Microsoft via l’accord-cadre qui permet aux établissements de se servir en mode open bardans le catalogue proposé par le géant de Redmond, en échange d’une redevance annuelle qui augmente d’année en année pour un nombre de produits de plus en plus réduit.

Payer pour des logiciels Microsoft est entré dans nos mœurs depuis plusieurs décennies, et personne n’est choqué par cet état de fait, même s’il paraîtra très probablement inconcevable aux prochaines générations. Certains grands organismes, ou des gouvernements, ont d’ailleurs enclenché la marche arrière. Le Cern, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, a lancé en juin le projet Malt, pour Microsoft Alternatives [1], visant à remplacer un maximum de produits commerciaux par des produits libres afin de reprendre le contrôle de son SI.

Lire la suite : https://www.dsih.fr/article/3468/les-produits-microsoft-sont-ils-compatibles-avec-le-rgpd.html

 

• 5G

La 5G arrivera sur les smartphones abordables dès 2020

Presse-citron.net - Setra
Publié le 8 septembre 2019

Si actuellement, la 5G est encore réservée aux smartphones haut de gamme, l’année prochaine, celle-ci sera également disponible sur des smartphones abordables.

À l’heure actuelle, la 5G n’est encore disponible que sur quelques smartphones haut de gamme. Mais dès l’année prochaine, celle-ci devrait être disponible sur plus de modèles, dont de nombreux appareils abordables.

À l’occasion de l’IFA de Berlin, Qualcomm, la société qui vend des SoC et des modems aux constructeurs, a annoncé qu’elle intégrera la 5G sur ses plateformes dédiées aux smartphones abordables.

Actuellement, la 5G n’est disponible que pour les smartphones utilisant les SoC Snapdragon 8 Series (des smartphones haut de gamme). Mais dès l’année prochaine, celle-ci sera également disponible pour des smartphones utilisant des SoC Snapdragon 7 Series et 6 Series qui sont plus abordables.

Lire la suite : https://www.presse-citron.net/la-5g-arrivera-sur-les-smartphones-abordables-des-2020/

•••

5G : Orange lancera ses offres au printemps 2020

generation-nt.com - Christian D.
Publié le 12 Septembre 2019

Le PDG d'Orange confirme un lancement de ses offres commerciales 5G pour le printemps 2020, le temps d'obtenir les fréquences cet automne.

La 5G se précise en France et l'opérateur Orange donne une indication sur sa fenêtre de lancement pour ses offres commerciales. A France Inter, le PDG Stéphane Richard annonce que les premiers forfaits seront disponibles à partir du printemps 2020.

Un certain retard est reconnu, alors que les premiers réseaux 5G ont démarré dans le monde et en Europe dès cette année, mais Stéphane Richard rappelle que les opérateurs attendent toujours d'avoir accès aux fréquences, le processus d'attribution organisé par l'Arcep ne démarrant que cet automne.

Lire la suite : https://www.generation-nt.com/5g-orange-offres-commerciales-printemps-actualite-1968426.html

 

• Cybercriminalité

Québec
Présence policière dans les écoles : Sensibiliser pour mieux prévenir

infosuroit.com
Publié le 8 septembre 2019

En ce début d’année scolaire, le Service de police de la Ville de Châteauguay profite de l’occasion pour rappeler son rôle dans les écoles du secteur desservi par l’organisation (Beauharnois, Châteauguay, Léry et Saint-Isidore).

Depuis 2005, des policiers sont présents dans les écoles primaires et secondaires de la région et agissent comme personnes-ressources en matière de prévention, de relations communautaires et d’interventions jeunesse. La présence policière dans les écoles crée un rapprochement avec les jeunes et les différents acteurs scolaires.

Depuis trois ans, les agents sociocommunautaires sont ceux qui visitent les écoles. Lorsque les situations l’exigent, ils sont appuyés par leurs collègues patrouilleurs et enquêteurs. Leur rôle consiste principalement à :

- Établir des relations avec les jeunes ;

Lire la suite : https://www.infosuroit.com/presence-policiere-dans-les-ecoles-sensibiliser-pour-mieux-prevenir/

•••

Le « SIM swapping », quand le piratage s'en prend à votre 06

Les effets de cette technique peuvent être plus dévastateurs qu'une usurpation de compte sur un réseau social.

korii.slate.fr - Repéré par Barthélemy Dont sur The New York Times

Publié le 9 septembre 2019

Le 30 août, un ou plusieurs hackers ont brièvement pris le contrôle du compte Twitter de Jack Dorsey, le PDG du réseau social. Des tweets racistes et nazis ont été postés puis rapidement supprimés.

Ce n'est en fait pas son compte qui a été piraté, mais son numéro de téléphone. Les tweets ont été publiés en passant par Cloudhopper, une entreprise achetée par l'entreprise à l'oiseau bleu, qui permet de twitter via SMS.

Le compte officiel de l'entreprise a d'ailleurs précisé que Twitter allait désactiver cette fonctionnalité, pour l'instant temporairement. Le «SIM swapping», la technique utilisée par les hackers, est aussi simple d'utilisation que difficile à empêcher.

Simple comme bonjour

Lire la suite : https://korii.slate.fr/tech/sim-swapping-piratage-numero-telephone-acces-mots-de-passe

 

• Biométrie

AMAZON : Bientôt, un nouveau système de paiement qui scanne les mains ?

fredzone.org - ANDY
Publié le 9 septembre 2019

Lors de son lancement en 1994, Amazon avait complètement chamboulé le concept de vente en proposant la possibilité de faire ses courses de son ordinateur, sans avoir besoin de sortir de chez soi. Aujourd’hui géant de l’e-commerce, le groupe continue sa route vers l’innovation avec le lancement de sa chaîne de magasins, Amazon Go.

Les magasins Amazon Go présentent la particularité de ne pas avoir de caissiers. À la place, Amazon a eu l’idée d’installer des capteurs qui détectent les produits que vous mettez dans votre panier.

Vos achats sont directement enregistrés sur votre compte Amazon et le paiement s’effectue en ligne.

Si le concept est innovant, Amazon veut aller encore plus loin en imaginant cette fois-ci un système de paiement… qui scanne les mains ! À l’ère de la démocratisation de la biométrie, la multinationale a parfaitement compris qu’il était plus que primordial d’être à la pointe de la technologie.

Un système original et innovant

Lire la suite : http://www.fredzone.org/amazon-bientot-un-nouveau-systeme-de-paiement-qui-scanne-les-mains-775

 

• Blockchain

Selon Moody’s, la blockchain deviendra un standard d’ici à 2021

journalducoin.com - Hellmouth Banner
Publié le 9 Septembre 2019

L’agence de notation Moody’s vient de publier un rapport selon lequel la “technologie blockchain” devrait venir à s’imposer en tant que standard à l’horizon 2021. Accroissement de l’inter-opérabilité, gains opérationnels, essor de la titrisation des actifs traditionnels : la mythique blockchain est présentée comme à l’aube de révolutionner les usages dans de nombreux secteurs. Pour autant, les détails sur les formes qu’est censée prendre cette panacée blockchain restent assez flous.

Let’s tokenize the world

Après celle de la moquerie, puis de l’hostilité, les symptômes démontrant que nous rentrons de plain-pied dans la phase de l’évidence se multiplient ces temps-ci.

Le 5 septembre, c’est ainsi la célèbre agence de notation et d’analyses financières Moddy’s qui s’est fendu d’un rapport sur la blockchain. Ses conclusions ? Les technologies blockchain, actuellement en pleine normalisation, s’imposeront comme un standard dès 2021.

#ChaînedeblocsTheStandard

L’agence Moddy’s – dont on rappellera au passage qu’elle a été fondée en 1909 et représente 40% du secteur de l’évaluation économique –  se fait plus précise et identifie différents points-clefs de nature à permettre aux technologies de registres distribués de s’imposer – dans moins de deux ans donc :

• La titrisation à faible coût des actifs financiers traditionnels,
• un accès plus rapide aux données,
• une réduction des coûts, notamment de tierces parties,
• une meilleure inter-opérabilité et des gains opérationnels pour les opérateurs.

Lire la suite : https://journalducoin.com/blockchain/selon-moodys-la-blockchain-deviendra-un-standard-dici-a-2021/

 

• Intelligence artificielle

Une star américaine de l’intelligence artificielle veut faire de Toulouse une référence mondiale

actu.fr/occitanie/toulouse - Hugues Olivier Dumez
Publié le 9 Septembre 2019

César Hidalgo, un chercheur au prestigieux MIT, aux Etats-Unis, rejoint le projet Aniti porté par l'institut de recherche en intelligence artificielle de Toulouse. Explications.

Le chercheur César Hidalgo, spécialiste de l’intelligence artificielle, rejoint le projet Aniti. (©Illustration Wikipedia)

Un chercheur au prestigieux MIT (Massachusetts Institute of Technology) débarque à Toulouse. Dans un entretien accordé à nos confrères du journal La Tribune, le chercheur César Hidalgo, spécialiste de l’intelligence artificielle, indique qu’il rejoint l’Institut de recherche en intelligence artificielle de Toulouse (Aniti).

Le chercheur est une sommité en intelligence artificielle. Ses travaux académiques ont été publiés dans de grandes revues : Nature, Science, Pnas…

Un chercheur du prestigieux MIT

Au total, quatre Instituts Interdisciplinaires d’Intelligence Artificielle (3IA) existent en France. La candidature du projet toulousain « Aniti » (Artificial and Natural Intelligence Toulouse Institute) avait été retenue par l’État en avril 2019. Dans la Ville rose, le projet Aniti a « pour applications privilégiées, le transport, l’environnement et la santé ». Ces instituts 3IA seront mis en place pour une durée de 4 ans renouvelable.

Lire la suite : https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/une-star-americaine-lintelligence-artificielle-veut-faire-toulouse-une-reference-mondiale_27092861.html

 

 


Notice: Undefined property: stdClass::$rating in /home/www/client/www/adcet/sitepablo/templates/shaper_eventum/html/com_content/category/blog_item.php on line 60

Revue de Presse ADCET n° 40 - Lundi 9 septembre 2019

L’arroseur arrosé

Le patron de Twitter victime d'usurpation d'identité sur son propre réseau social

lesechos.fr - Florian Dèbes
Publié le 1 septembre 2019

Des hackers ont publié des messages racistes et négationnistes via le compte Twitter du PDG de l'entreprise. L'incident tombe mal pour le patron après diverses polémiques sur la haine en ligne.

Les efforts de Jack Dorsey pour faire de Twitter un réseau social expurgé de toutes formes de haine en ligne se heurtent à la réalité de la pire des manières. Vendredi 30 août, des hackers ont pris le contrôle du compte du PDG-fondateur de la plate-forme de mini-messages aux 139 millions d'adeptes. Sous le nom du patron, ils ont publié pendant trente minutes plus d'une dizaine de messages racistes et négationnistes.

Cette usurpation d'identité souligne une nouvelle fois les failles de l'entreprise à l'oiseau bleu en matière de sécurité, au sens informatique comme au sens de la modération des contenus. En s'attaquant avec succès à l'une des figures emblématiques du réseau, les hackers jettent la lumière sur une brèche significative pour la plate-forme devenue un moyen d'expression pour de nombreux dirigeants politiques, à l'image du président américain Donald Trump, et de beaucoup de chefs d'entreprises cotées.

Lire la suite : https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/le-patron-de-twitter-victime-dusurpation-didentite-sur-son-propre-reseau-social-1128042

• Transports

RATP Dev débute l'exploitation des transports publics de Creil Sud Oise

transbus.org - Olivier Meyer
Publié le 01 septembre 2019

Le 23 juillet dernier, la communauté d'agglomération Creil Sud Oise (ACSO) et RATP Dev ont signé le contrat de délégation de service public (DSP). La nouvelle DSP débute ce dimanche 1er septembre pour 7 ans (jusque fin août 2026). Le groupe RATP Dev a créé une nouvelle société dédiée à l'exécution de ce contrat : RD Creil.

L'ACSO a été créée le 1er janvier 2017 suite à la fusion de deux intercommunalités, la communauté de l'agglomération creilloise et la communauté de communes Pierre-Sud-Oise. Chaque collectivité avait son propre réseau de transport. Il existe donc actuellement deux réseaux de transport public dans le ressort territorial de l'ACSO :

• le réseau STAC (Creil) qui était exploité en DSP par Keolis depuis juillet 2011 via sa filiale Keolis Creil

• le réseau Pierre Sud Oise Transports (Saint-Leu-d'Esserent) qui était exploité en marché public par Transports Evrard, également filiale de Keolis

Le nouveau contrat de DSP regroupe ces deux réseaux.

Lire la suite : https://www.transbus.org/actualite/actu-2019-09-ratp-creil-sud-oise.html

•••

Rennes : Les étudiants boursiers peuvent enfin profiter de réductions sur les transports et la culture

VIE ETUDIANTE Le dispositif « Sortir » a été ouvert aux étudiants boursiers des échelons de 2 à 7

20minutes.fr - Camille Allain
Publié le 06/09/19

• Rennes Métropole vient d’ouvrir son dispositif « Sortir » aux étudiants boursiers.

• Cette carte offre d’importantes réductions sur les transports en commun et les événements culturels ou sportifs.

• La métropole estime que 10.000 étudiants peuvent y prétendre.

Enfin ! Alors que Rennes accueille 70.000 étudiants en cette période de rentrée, la métropole vient d’ouvrir son dispositif  « Sortir » aux étudiants boursiers. Cette carte créée il y a dix ans permet d’obtenir d’importantes réductions sur les activités culturelles et sportives mais aussi des rabais sur les abonnements aux transports en commun (en vigueur depuis 2017). Dix mille étudiants peuvent y prétendre.

Lire la suite : https://www.20minutes.fr/rennes/2598355-20190906-rennes-etudiants-boursiers-peuvent-enfin-profiter-reductions-transports-culture

•••

Libourne : début de la nouvelle DSP du réseau de transport public de voyageurs

transbus.org - Olivier Meyer
Publié le 1 septembre 2019

Ce dimanche 1er septembre, le nouveau contrat de délégation de service public (DSP) pour l'exploitation du réseau de transport public de voyageurs de la Communauté d'agglomération du libournais (Cali) débute.

Il a été attribué le 21 mars 2019 à la société Transdev Urbain, seule entreprise à avoir déposé une offre. Transdev était déjà l'exploitant en place, avec sa filiale Société des Transports Libournais. Pour cette nouvelle DSP, une nouvelle société dédiée a été créée : Transdev Urbain Libournais. Le contrat va s'achever fin août 2027. Cette nouvelle DSP englobe à la fois les transports urbains, mais aussi des lignes régulières interurbaines, une navette de centre-ville et une navette de plage, des lignes à la demande pour le transport non urbain et un service TPMR.

Lire la suite : https://www.transbus.org/actualite/actu-2019-09-cali-transdev-libourne.html

•••

Soléa au rythme de l’agglomération

dna.fr 

L’inauguration du nouveau réseau Soléa s’est faite en grandes pompes jeudi matin, à Wittelsheim, une fois n’est pas coutume, pour mettre en avant le prolongement de la desserte de bus jusqu’à Hohmatten, la zone commerciale nord, symbole de l’adaptation du réseau de transport à la vie de l’agglo.

Un Autobus Chausson, en service à Mulhouse de 1962 à 1977, et un nouveau bus électrique : deux véhicules symboliques pour transporter les invités et traverser Wittelsheim, du lycée Zurcher au Super U de la zone industrielle nord, pour un trajet du passé vers l’avenir, l’avenir d’une agglo en pleine évolution.

C’était bien une volonté du président de m2A, Fabian Jordan que d’enchaîner renouvellement de la DSP (délégation de service public) à Soléa, filiale de Transdev, pour la gestion des transports urbains de l’agglo ; et élaboration d’un nouveau réseau de transport pour l’agglo. Un travail de « co-construction », terme très prisé par le président Jordan, qui a duré près de dix mois, et a permis de tisser des liens entre les acteurs de ce projet, Soléa, Transdev, les élus de l’agglo, pour « une réussite » née de « compromis ».

Pour l’attractivité de l’agglo

« Notre politique est transversale ; le transport concourt à l’attractivité de l’agglo, mais représente un tiers des émissions de gaz à effet de serre. D’où un effort nécessaire », précise le président. D’où aussi cette urgence, à faire évoluer le réseau, pour le président de m2A.

Un effort qui a un coût, 1,5 M€ de travaux pour l’aménagement des stations et 500 000 € pour l’achat de deux midibus (entre le minibus et le bus) pour s’adapter à certains secteurs. Sans parler des 3M€ pour l’achat à venir de trois à cinq bus au gaz. « Le réseau Soléa est un outil d’attractivité, confirme Denis Rambaud, le vice-président de m2A en charge des mobilités, il faut donc un réseau plus souple, une desserte de toutes les communes, avec des systèmes différents selon la population, la densité, les usages… »

Lire la suite : https://www.dna.fr/edition-de-mulhouse-et-thann/2019/08/31/solea-au-rythme-de-l-agglomeration-ibqn

•••

Montceau-les-Mines

Semaine européenne de la mobilité : gratuité des bus et animations avec la communauté urbaine

lejsl.com -
Publié le 4 septembre 2019

A l’initiative de la communauté urbaine, les lignes urbaines de bus MonRézo seront gratuites et des animations seront mises en place pendant la Semaine européenne de la mobilité, du lundi 16 au samedi 21 septembre.

Dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité, la communauté urbaine Creusot Montceau organise, du lundi 16 au samedi 21 septembre, différentes actions gratuites pour sensibiliser les habitants à l’usage des transports urbains. L’occasion pour eux de tester leurs déplacements quotidiens en bus et d’en percevoir les avantages : un coût d’utilisation bien moindre que la voiture, une action citoyenne en faveur de l’environnement…

 Programme des animations du lundi 16 au samedi 21 septembre

Gratuité des bus urbains : Afin de permettre au plus grand nombre de découvrir les transports collectifs, les lignes urbaines de MonRézo seront gratuites pendant la Semaine européenne de la mobilité.

Lire la suite : https://www.lejsl.com/edition-montceau/2019/09/04/semaine-europeenne-de-la-mobilite-gratuite-des-bus-et-animations-avec-la-communaute-urbaine

•••

Mobilité verte : l’hydrogène, un pari vraiment écologique pour les transports urbains ?

france3-regions.francetvinfo.fr - B. Lambert / France 3 Paris IDF.
Publié le 6 septembre 2019

L’hydrogène est-elle le carburant vert de demain ? Alors que la région Île-de-France se lance enfin dans l’aventure, Parigo mène l’enquête.

L’hydrogène est-il une solution fiable pour verdir nos transports ? L’Île-de-France se lance en tout cas dans l’aventure. Dès lundi, deux bus à hydrogène relieront Versailles à Jouy-en-Josas, dans les Yvelines, alors qu’un troisième roulera bientôt à Thiais, dans le Val-de-Marne.

Des tests grandeur nature, les tout premiers menés en Île-de-France. Nous verrons quelles sont les intentions de la région : Grégoire de Lasteyrie, délégué spécial aux nouvelles mobilités et administrateur d’Île-de-France Mobilités sera notre invité.

Voir le replay : https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/emissions/transportez-moi/mobilite-verte-hydrogene-pari-vraiment-ecologique-transports-urbains-1718741.html

• Données personnelles

Un tiers des Français seraient prêts à vendre leurs données personnelles à un inconnu

datasecuritybreach - Damien Bancal
Publié le 5 septembre 2019

Vendre ou être vendu ! Au cours des derniers mois, les fuites de données massives ou les scandales liés aux abus des grandes sociétés technologiques se sont multipliés, à l’image de cette révélation concernant Facebook et l’accès privilégié de certaines entreprises comme Netflix et Spotify aux données personnelles des utilisateurs. Il n’y a donc rien de surprenant à ce que 60% des internautes français perçoivent la confidentialité absolue comme une chimère à l’ère du tout-numérique. Résignés, 34% seraient prêts à accorder à un inconnu l’accès sans limite à leurs données personnelles contre de l’argent. C’est ce que révèle une étude sur la confidentialité menée par Kaspersky auprès de 11 887 consommateurs dans 21 pays.  Il en ressort qu’en matière de confidentialité et de protection de leurs données personnelles, les Français vont de paradoxe en paradoxe.

Vendre ou être vendu ! 62% des Français se déclarent très ou relativement inquiets par la collecte des informations utilisateurs faite par les éditeurs d’applications mobiles. Cette inquiétude se traduit par une attention particulière portée aux permissions : plus de 73% des répondants contrôlent les autorisations (74% pour les utilisateurs Android et 73% pour les utilisateurs d’iPhone et d’iPad).

Lire la suite : https://www.datasecuritybreach.fr/un-tiers-des-francais-seraient-prets-a-vendre-leurs-donnees-personnelles-a-un-inconnu/

•••

Après Cambridge Analytica, Facebook fait encore fuiter plus de 400 millions de numéros de Téléphone

Après l’affaire du Cambridge Analytica, Facebook vient encore une fois d’être victime d’un autre scandale. Il s’agirait de la fuite dans la nature de 400 millions de Numéros de téléphones issus des utilisateurs. Un vol de données qui risque encore de faire un grand bruit tout en dégradant l’image de Facebook.

Selon le site  TechCrunch  visité par Socialnetlink, un des serveurs de Facebook ne possédait aucun mot de passe de protection. Il était donc possible d’y accéder sans aucun soucis et de consulter les données y figurant.Il s’agit avant tout de l’ID des utilisateurs ainsi que de leur numéro de téléphone relié.

TechCrunch semble cependant ne pas être le seul à avoir eu accès à ces nombreuses données. Plusieurs utilisateurs se plaignent depuis quelques temps d’un nombre incroyable d’appels provenant de numéros inconnus…

Lire la suite : https://www.socialnetlink.org/2019/09/apres-cambridge-analytica-facebook-fait-encore-fuiter-plus-de-400-millions-de-numeros-de-telephone/


• RGPD

La vérification d’identité : une faille importante dans le règlement RGPD

decideo.fr - Rédigé par Arnaud Gallut, Ping Identity
Publié le 6 Septembre 2019

Le RGPD a été conçu pour aider à protéger les données personnelles des utilisateurs, mais il apparaît que l’un des droits qui leur sont accordés par le règlement a des conséquences contraires à l’effet souhaité.

Dans le cadre du règlement RGPD, les consommateurs peuvent exercer leur droit d’accès, qui leur permet de demander copie des données personnelles que les entreprises ont collectées sur eux. Ils peuvent exercer ces demandes verbalement ou par écrit, et les entreprises doivent y répondre dans un délai maximum d’un mois. En règle générale, les entreprises n’ont pas le droit de facturer les frais relatifs au traitement de ces demandes.

Les avantages de ce droit d’accès pour les consommateurs sont évidents, mais selon une recherche menée par James Pavur, étudiant en PhD à l’Université d’Oxford, dans leurs efforts pour se conformer au règlement RGPD, les entreprises oublient régulièrement de s’assurer que ces demandes d’accès sont légitimes. Ce qui crée une nouvelle menace pour la sécurité des données personnelles.

Lire la suite : https://www.decideo.fr/La-verification-d-identite-une-faille-importante-dans-le-reglement-RGPD_a11303.html

• Numérique

Souveraineté numérique : ce qu’il faut retenir des auditions du Sénat

Publié le 06/09/2019 • Par Laura Fernandez Rodriguez

La commission d’enquête sur la souveraineté numérique du Sénat a auditionné cette semaine plusieurs ministres. Machines à voter, nomination de DPO dans le cadre du RGPD, protection des données, identité numérique… Voici les points à retenir.

Constituée à la demande du groupe Les Républicains, la commission d’enquête sur la souveraineté numérique du Sénat a poursuivi ses auditions, initiées à partir du mois de mai dernier, avec celles, cette semaine, du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, de la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, et de la ministre des Armées, Florence Parly. Les sénateurs entendront dans les semaines à venir le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, et devraient rendre leur rapport le mois prochain. Voici les enjeux abordés concernant les collectivités.

Attention aux cyberattaques

Lire la suite : https://www.lagazettedescommunes.com/637176/souverainete-numerique-ce-quil-faut-retenir-des-auditions-du-senat/

Technologies

• Biométrie

Reconnaissance faciale : la CNIL tique sur le bilan de l’expérience niçoise

lemonde.fr - Martin Untersinger
Publié le 28 août 2019

Pour la mairie de Nice, le test de la reconnaissance faciale mené en février est très satisfaisant. Mais le gendarme de la vie privée dit manquer de détails pour un véritable diagnostic.

Durant trois jours en février, quelques milliers de Niçois ont été les cobayes d’une expérience unique en France : leurs visages captés par la vidéosurveillance ont été analysés en temps réel par un logiciel de reconnaissance faciale.

Comme demandé à l’époque par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), compétente en matière de vidéosurveillance, un rapport tirant le bilan de cette expérience, dont Le Monde a obtenu copie, a été rédigé par la mairie de Nice et transmis à la CNIL.

La mairie très satisfaite

Le dispositif conçu par la ville de Nice était relativement simple : les images de vidéosurveillance de l’une des entrées du carnaval passaient à la moulinette d’un logiciel développé par l’entreprise israélienne AnyVision. Le but : en évaluer la pertinence et la fiabilité.

Deux grandes situations ont été mises en place. Sur les files d’attente, d’abord, où le logiciel devait détecter la présence d’un volontaire ayant préalablement fourni une photographie de son visage. Cela a fonctionné, affirme la mairie, y compris avec une photographie vieille de plusieurs décennies. Sur la foule en mouvement, ensuite, où le logiciel était chargé de reconnaître une personne recherchée, là encore volontaire. Carton plein pour le logiciel, selon la mairie, qui a passé ce test avec succès, même lorsque la personne était en mouvement ou camouflée par une casquette ou des lunettes de soleil. Le logiciel, affirme le rapport, est même parvenu à distinguer deux jumeaux monozygotes (il n’a pas détecté celui qui n’était pas recherché).

Lire la suite : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/08/28/reconnaissance-faciale-la-cnil-tique-sur-le-bilan-de-l-experience-nicoise_5503769_4408996.html


• Cybersécurité

Par Vic Castro, le 31 août 2019 à 20:00

Clé Titan vs Google Authenticator : que choisir pour sécuriser sa vie numérique ?

Annoncée il y a un an pour les États-Unis, la clé Titan de Google a débarqué en France au début du mois d’août. Elle permet d’ajouter une couche de protection supplémentaire lors de l’accès à ses comptes numériques… tout comme le fait Google Authenticator, une application que la firme de Mountain View avait lancé dès 2010.

Mais pourquoi diable Google propose-t-il deux produits qui servent peu ou prou à la même chose ? La clé Titan et le Google Authenticator remplissent tous deux le même type de processus : l’authentification à facteurs multiples (« MFA » pour multi-factor authentication, ou « 2FA » quand il n’y a que deux facteurs).

La MFA consiste à demander à l’utilisateur plusieurs informations permettant de l’identifier, au lieu d’un simple mot de passe. C’est par exemple le cas quand notre banque nous envoie un SMS pour confirmer un paiement. Si la MFA est toujours meilleure que rien du tout, elle est loin d’être parfaite selon les solutions utilisées. Dans le cas du SMS, elle ne protège pas de l’hameçonnage par sites frauduleux, et des hackeurs peuvent intercepter le SMS ou usurper la carte SIM.

Authenticator et Titan sont des formes plus sophistiquées de MFA, mais chacune a ses avantages et ses inconvénients.

Pourquoi utiliser Google Authenticator (ou une autre application de TOTP) ?

Lire la suite : https://www.frandroid.com/marques/google/618247_cle-titan-vs-google-authenticator-que-choisir-pour-securiser-sa-vie-numerique

•••

Aux Etats-Unis, un Maire refuse de payer une rançon

Le Maire New Bedfort, dans le Massachusetts, refuse de payer une rançon en réponse à une attaque du ransomware Ryuk

govinfosecurity.com - Apurva Venkat
Publié le 5 septembre 2019

Cette semaine, Le maire de New Bedford, dans le Massachusetts, a pris la décision inhabituelle de tenir une conférence de presse pour décrire une récente attaque de ransomware et expliquer pourquoi la ville a décidé de ne pas payer la rançon de 5,3 millions de dollars réclamée.

Le maire Jon Mitchell a décrit comment les assaillants ont réclamé une première rançon de 5,3 millions de dollars. La ville a alors réagi en versant un paiement de 400 000 dollars que son assureur avait accepté de payer. Lorsque les attaquants n'ont pas répondu à cette offre, la ville a décidé de continuer à restaurer les systèmes et les données via des sauvegardes, a déclaré le maire.

Mitchell a précisé que la ville a décidé de négocier avec les attaquants afin de donner à son service informatique suffisamment de temps pour voir s'il était possible de restaurer le système informatique par lui-même.

Lire la suite (en anglais) : https://www.govinfosecurity.com/ransomware-tale-mayor-describes-citys-decisions-a-13033?rf=2019-09-06_ENEWS_SUB_GIS__Slot1_ART13033&mkt_tok=eyJpIjoiWXpNek5UWmhNV1l6TXpsaCIsInQiOiIrMkEzelhRaVJCVVUySytZZFo2dVUrZVdtRkpMU1Q0NUM1YjFsVVBlTFN4MmJGcnFPRW1ONTdod1wvZ2pCNkpNZlJ0dnJxSGtoWFp6WUh1TGtCcDRsR0ZJK2hmcWZ1WWJuVUdseHpyT3M0RU9TRE5aRWs5SUhJMnpDdGZIalNmQmUifQ%3D%3D

•••

Yves Rocher : un prestataire provoque la fuite de données de 2,5 millions de clients

le bigdata.fr - Bastien L
Publié le 2 septembre 2019

Yves Rocher est victime d’une fuite de données massive provoquée par l’erreur d’un prestataire. Les informations personnelles de 2,5 millions de clients ont été exposées.

Depuis l’entrée en vigueur du RGPD, les grands groupes mettent tout en oeuvre pour assurer la protection des données personnelles de leurs clients. Malheureusement, même en prenant toutes les mesures nécessaires en interne, il est impossible d’empêcher les éventuelles erreurs de sous-traitants.

L’entreprise de cosmétique française Yves Rocher vient d’en faire les frais. Par la faute de son prestataire Aliznet, cabinet de conseil en retail, la firme a été victime d’une fuite de données massives de 2,5 millions de ses clients.

Dans le cadre d’un événement organisé Yves Rocher il y a quelques jours, son prestataire Aliznet a ouvert un serveur d’intégration afin de procéder à des tests. Or, ce serveur n’a pas été suffisamment protégé et a exposé les données personnelles des clients sur le web.

Yves Rocher : une faille immédiatement détectée par vpnMentor

Lire la suite : https://www.lebigdata.fr/yves-rocher-un-prestataire-provoque-la-fuite-de-donnees-de-25-millions-de-clients

• Identité numérique

La Maire de Colombes porte plainte pour usurpation d’identité

leparisien.fr - Anne-Sophie Damecour
Publié le 6 septembre 2019

Un mail faussement signé Nicole Gouéta (LR) a été envoyé à des agents et élus de la ville. La maire s’inquiète de telles pratiques alors que la campagne des municipales vient à peine de débuter.

Depuis le 1er septembre, la campagne pour les élections municipales de mars 2020 a officiellement démarré : c'est à cette date que la communication des mairies, mais aussi celles des ministères et des établissements publics sous leur tutelle, est particulièrement encadrée.

D'où l'inquiétude de la maire (LR) de Colombes Nicole Gouéta de voir surgir un mail daté du jeudi 5 septembre, et qu'elle aurait envoyé à des élus et des agents de la ville.

Le message est certes sibyllin : « Bonjour, est-il possible d'échanger ? Nicole Gouéta, maire de Colombes » et l'adresse mail d'origine n'a rien d'officiel, mais le sujet est pris suffisamment au sérieux pour que la maire décide immédiatement de porter plainte pour « usurpation d'identité » auprès du commissariat local.

«Evidemment » un lien avec les municipales

Lire la suite : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/la-maire-de-colombes-porte-plainte-pour-usurpation-d-identite-06-09-2019-8147133.php


• Intelligence artificielle

Comment la technologie d'intelligence artificielle sera-t-elle utilisée pour réduire la congestion à Londres ?

intelligenttransport.com

Transport for London (TfL) a annoncé son intention de développer un système de contrôle de la gestion des routes à Londres, qui permettra d'accéder à des données mettant en évidence les points de congestion potentiels.

Afin de réduire l'impact de la congestion routière sur les routes londoniennes, le nouveau logiciel fourni par Sopra Steria accordera l'accès aux données sur le trafic routier, les performances des bus, les conditions météorologiques et les travaux routiers, ce qui améliorera les temps de réponse de TfL . Les mises à jour immédiates des incidents routiers et les actions entreprises pour les résoudre feront partie du schéma de données partagées collectives. 

Adrian Fieldhouse, directeur général de Sopra Steria pour le gouvernement, a déclaré: «Notre vision est de permettre au gouvernement de faire chaque jour la différence, en proposant des services que nous concevons et fournissons. Le nouveau système de salle de contrôle utilisera des données riches pour permettre à TfL de garantir la sécurité des citoyens et des visiteurs tout au long de son parcours sur le réseau routier de la ville. ”

Lire la suite (en anglais) : https://www.intelligenttransport.com/transport-news/86830/how-will-ai-technology-be-used-to-reduce-congestion-in-london/?utm_source=Email+marketing&utm_medium=email&utm_campaign=IT+-+Newsletter+36+-+Clever+Devices+-+05%2f09%2f2019&utm_term=Swiss+Federal+Railways+and+Axon+Vibe+develop+new+mobility+platform+%7c+Artificial+intelligence%2c+blockchain%2c+5G%2c+robotics+and+other+disruptive+technologies+converge+at+IoTSWC+%7c+How+will+AI+technology+be+used+to+reduce+congestion+in+London%3f&utm_content=http%3a%2f%2femails.intelligenttransport.com%2frussellpublishinglz%2f&gator_td=nQeKmmQ4IElGZBD0jkZekuiqkMfi5pzASeDjR5DPyNhN6hOaAiiucUPIkUvMR7Eku1yer4YDatEMERk3T7WCSaNy9OhKWRlgjzZMbXCZ2LCG%2fXahHljoyHXRl7%2f9BNuZ7%2feQALYHfEa1cNYwheyBTTMGrUgcmlgue40o7MzSnTYHSvX6BSbcvJRS3DjnoZuGlaeLXfA85ii59An9Z%2fDZWzV2tyW8wbf0TEBGsaIayxM%3d

 


Notice: Undefined property: stdClass::$rating in /home/www/client/www/adcet/sitepablo/templates/shaper_eventum/html/com_content/category/blog_item.php on line 60

Revue de Presse ADCET n° 39 - Lundi 2 septembre 2019

• Transports

Carte Zou : plus chère, elle permet de voyager en illimité

ledauphine.com
Publié le 25 août 2019

La FCPE s’alarme de la hausse du tarif pour les jeunes...

Les lycéens de la Région Sud vont-ils payer plus cher leur abonnement à la carte Zou ? Celle-ci, mise en place par le conseil régional, leur permet en effet de bénéficier de remises importantes sur les transports : TER (Trains express régionaux), LER (Lignes express régionales) et lignes de transports interurbains, chemins de fer de Provence (ligne Nice/Digne-les-Bains) et transports scolaires.

Mais voilà, la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) de Vaucluse, par la voix de son président Samir Allel, vient de s’insurger contre l’augmentation des tarifs de cette carte de réduction. « La FCPE de Vaucluse tient à faire part de son indignation, suite à l’augmentation scandaleuse de "la carte Zou" au cœur de l’été, dit-il. Cette carte de transport SNCF en direction des jeunes à 15 euros, leur permettait de voyager afin de se rendre dans leur lycée ou leur université à moindre coût. Le terme "solidarité" ne doit pas être dans la philosophie du président du conseil régional Paca, puisque la carte passe à 70 € pour un renouvellement et 110 € pour une première carte, soit une augmentation de 400 % et 600 %. »

Une carte valable 7 jours sur 7, toute l'année

Lire la suite : https://www.ledauphine.com/vaucluse/2019/08/25/carte-zou-plus-chere-elle-permet-de-voyager-en-illimite

•••

Forfait antipollution : transports illimités pour 3,80€ les 26 et 27 août 2019

sortiraparis.com - Julie M.
Publié le 26 août 2019

Ile-de-France Mobilités propose un forfait antipollution aux usagers occasionnels, un ticket journée à 3,80€ pour profiter des transports en illimité ! Mis en place les jours de grande pollution, il permet à tous d'éviter l'usage de la voiture. Le système est reconduit ce lundi 26 et mardi 27 août 2019 et jusqu'à la levée de la circulation différenciée !

Alerte pollution les 26 et 27 août 2019. C'est le moment de lâcher sa voiture et de prendre les transports en commun, et ça tombe bien, les jours de pollution, Ile-de-France Mobilités met en place un forfait antipollution valable en illimité à 3,80€ la journée (moins cher que 2 ticket T) pour les parisiens et les franciliens qui doivent laisser leur vieille voiture au garage.

Cette mesure, qui remplace la gratuité des transports, offre un souffle au Ile de France Mobilité, qui perdait chaque année 80M€ à cause de la gratuité forcée en cas de pollution (soit 4M€ par jour).

Lire la suite : https://www.sortiraparis.com/actualites/a-paris/articles/134579-forfait-antipollution-transports-illimites-pour-380-les-26-et-27-aout-2019#BtBVoySvJwMyKw7G.99

•••

Nancy : le grand chamboultout des transports

france3-regions.franctvinfo.fr - Yves Quemener
Publié le 26 août 2019

C'est la rentrée pour les transports à Nancy lundi 26 août. Le plan de circulation des bus a été modifié en profondeur. Un tout nouveau réseau STAN qui a choisi de privilégier les grandes lignes, avec plus de cadences.

Le nouveau Réseau Stan démarre ce lundi 26 août 2019 dans toute la métropole du Grand-Nancy. Renforcement des lignes principales, transport à la demande, bus de nuit sur certaines lignes. 

Ainsi, la carte d’Etat-major est devenue l'instrument indispensable ce lundi matin pour les voyageurs empruntant les transports en commun du Grand Nancy. Les horaires et les itinéraires viennent de changer et la plupart des voyageurs ont du mal à s’y retrouver.

Lire la suite : https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meurthe-et-moselle/nancy/nancy-grand-chamboultout-transports-1714361.html

•••

Transport : le guide mobilité de l’Agglo Dieppe-Maritime disponible

actu.fr
Publié le 27 Août 2019

C'est bientôt la rentrée et il y a du nouveau du côté des transports à Dieppe. Un guide qui vient de paraître vous dit tout sur les changements.

Il est tout neuf, tout beau et vient tout juste de sortir. Le guide de mobilité de l’Agglo Dieppe-Maritime (Seine-Maritime) est disponible. Il fait la promotion du service de mobilité proposé par la collectivité : Deep Mob.

Avec des nouveautés pour cette rentrée 2019 : le Wifi à bord et des réservations en ligne qui viennent désormais s’ajouter au ticket SMS déjà en place.

Les jeunes pas oubliés

Par ailleurs, les principaux arrêts du réseau vont être équipés de bornes d’information pour les voyageurs pour plus d’accessibilité et d’efficacité. Et afin de maîtriser son empreinte carbone, Dieppe-Maritime a décidé la mise en circulation dès cet automne de six bus hybrides.

Parmi les nouveautés encore, le pass’mobilité jeunes. Pour chaque usager de moins de 26 ans qui achète un titre de transport annuel, l’Agglo prend désormais à sa charge 100 €.

Les jeunes pourront ainsi voyager librement sur toutes les lignes du réseau urbain pour 50 € par an.

Le président de l’Agglo Patrick Boulier souligne dans son édito :

A l’heure où la préservation de l’environnement doit être la première de nos préoccupations et que chacun mesure le poids des frais de mobilité sur le budget des ménages, cette décision est une réponse aux questions écologiques et sociales qui font débat dans notre société ».

Source : https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/transport-guide-mobilite-lagglo-dieppe-maritime-disponible_26775624.html

•••

SINGAPOUR

Singapour innove dans les transports publics 

lepetitjournal.com - Catherine Zaccaria
Publié le 25 août 2019

Le premier service de navette sans chauffeur sur Sentosa commence à partir de la semaine prochaine. Les visiteurs de l’île pourront utiliser leur téléphone portable pour réserver un trajet en navette autonome à partir de lundi prochain, qui les conduiront vers des destinations populaires telles que les plages de Siloso et de Tanjong.

Singapour se lance dans les petits bus électriques et sans chauffeur réservables en ligne. Les réservations peuvent être effectuées avec l’application Ride Now Sentosa ou dans les kiosques de l’île. Les derniers tests avec passagers ont été organisés.

Capables d’accueillir 10 personnes à la fois, ces navettes de 12m de long peuvent parcourir 25km. Un premier test de 3 mois avec 4 navettes durera jusqu’au 15 novembre. La procédure de réservation est similaire à celle consistant à réserver un « taxi » avec des entreprises telles que Grab. Lors d'un précédent essai en juin dernier, les bus circulaient sur l'île sans passagers.

Le service - une collaboration entre ST Engineering, le ministère des Transports et Sentosa Development Corporation - sera disponible entre 10h et midi, puis entre 14h et 16h du lundi au vendredi, à l'exception des jours fériés. Les passagers peuvent utiliser le service à sept arrêts sur un parcours de 5,7 km.

Lire la suite : https://lepetitjournal.com/singapour/singapour-innove-dans-les-transports-publics-263634

•••

Quelles villes possèdent les transports publics les plus rapides au monde ?

geo.fr - Emeline Férard
Publié le 29 août 2019

Des scientifiques italiens ont mené une vaste étude sur les performances des transports publics à travers le monde et ont établi le classement des villes affichant le réseau le plus rapide ou encore le plus sociable.

Pour explorer une ville qu'on ne connait pas, rien ne vaut les transports publics. A condition que le réseau soit suffisamment étendu et efficace. Malheureusement, dans le domaine, toutes les villes ne se valent pas. Si vous pouvez traverser les quatre coins de Paris en un rien de temps, il vous faudra vous armer d'un peu plus de courage dans des villes comme Los Angeles ou Mexico.

Mais quelle ville possède les transports en commun les plus rapides au monde ? Et laquelle possède le réseau le plus « sociable » ? C'est ce qu'ont cherché à savoir des scientifiques de l'Université polytechnique de Turin en Italie. Pour le déterminer, ils ont mené une vaste étude sur les performances des transports publics à travers le monde dont les résultats sont publiés dans la revue Royal Society Open Science.

Au cours de leurs recherches, les chercheurs ont pris en compte plusieurs paramètres afin d'évaluer deux notes, l'une associée à la vitesse et l'autre à la sociabilité. "Pour faire simple, le score de vélocité mesure la vitesse pour aller d'un point à un autre dans une ville", expliquent les auteurs dans leur rapport. "Le score de sociabilité mesure la taille de la population capable de rallier n'importe quel point dans la ville".

Et les transports les plus rapides se trouvent à....

Lire la suite : https://www.geo.fr/voyage/quelles-villes-possedent-les-transports-publics-les-plus-rapides-au-monde-197284

•••

Tud’bus prend le virage du numérique

letelegramme.fr
Publié le 29 août 2019

Avec le renouvellement de la délégation de service public, les établissements Le Cœur, en charge du transport urbain prennent le virage du numérique. Les usagers peuvent désormais acquérir une carte rechargeable sur internet. Jusqu’à mardi, Loïc Louarn, un agent du réseau Tud’bus est présent à l’office de tourisme pour la réalisation des nouvelles cartes. Aucun document spécifique n’est demandé. Le titulaire devra toutefois être présent pour l’élaboration de la carte nominative. La photo sera prise sur place. Après cette période, les cartes seront réalisées par les agents de l’office de tourisme. Les cartes pourront être rechargées par internet, à la librairie d’Arvor à Tréboul ou à l’office de tourisme. Pour les voyageurs qui empruntent occasionnellement le réseau, il reste possible de s’acquitter du titre de transport auprès du conducteur du bus.

Pratique

Tarif de la carte rechargeable : 2 €. Permanence de l’agent du réseau Tud’bus, à l’office de tourisme : ce vendredi : 10 h - 12 h 30 puis 15 h - 18 h. Samedi 31 août, lundi 2 et mardi 3 septembre : 10 h - 12 h 30. Pour recharger les titres de transport sur internet : https://tudbus.monbus.mobi.

Source : https://www.letelegramme.fr/finistere/douarnenez/transport-tud-bus-prend-le-virage-du-numerique-29-08-2019-12369405.php

•••

MALI

Pour faciliter la mobilité urbaine dans la capitale, le district de Bamako bientôt doté de 50 bus flambant neufs

bamada.net
Publié le 30 août 2019

Dans le but de faciliter la mobilité urbaine dans le district de Bamako, la mairie du district, en partenariat avec la société mixte de transport collectif chinoise ZEV, lancera, dans 6 mois, une cinquantaine de bus à Bamako pour une phase d’essai puis suivront 500 bus avant le rallongement, dans 3 ans, à  1500 puis 2 000 bus.

Pour faire face aux multiples embouteillages que connaît la capitale du Mali, le Conseil du district de Bamako a préconisé un système de transport public performant, adapté à l’extraordinaire croissance de la population de la capitale.

L’annonce a été faite au cours de la 3è session extraordinaire de la Mairie du district de Bamako. A cet effet, la mairie du district participera à hauteur de 20% dans le capital, dont une partie sera gracieusement offerte aux transporteurs, aux syndicats des chauffeurs de Sotrama et Dourouni de Bamako.

Au cours de cette session, il a été révélé que, dans 6 mois, la société chinoise ZEV dotera la capitale d’une cinquantaine de bus pour une phase d’essai qui coïncidera avec la fin des études de faisabilité. Puis suivront 500 bus, avant un rallongement, dans 3 ans, de 1500 à 2000 bus.

Lire la suite : http://bamada.net/pour-faciliter-la-mobilite-urbaine-dans-la-capitale-le-district-de-bamako-bientot-dote-de-50-bus-flambant-neufs

 

• Cybercriminalité

Une astronaute soupçonnée d’usurpation d’identité, le premier délit dans l’espace ?

Anne McClaine aurait accédé aux dossiers financiers de son ex-épousé alors qu’elle se trouvait dans la Station spatiale internationale.

lesoir.be - AFP
Publié le 25 août 2019

La Nasa enquête sur ce qui pourrait être le premier délit commis dans l’espace, a rapporté le New York Times samedi. L’astronaute Anne McClain est accusée d’usurpation d’identité et d’accès irrégulier aux dossiers financiers de son ex-épouse depuis la Station spatiale internationale (ISS) où elle se trouvait pour une mission de six mois, selon le quotidien new-yorkais.

L’ancienne conjointe d’Anne McClain, Summer Worden, a déposé plainte cette année auprès de la Commission fédérale du commerce (FTC), une agence indépendante, après avoir appris qu’Anne McClain avait accédé à leur compte bancaire conjoint sans sa permission. La famille de Summer Worden a également déposé plainte auprès de l’inspection générale de la Nasa, selon le journal.

Lire la suite : https://www.lesoir.be/243822/article/2019-08-25/une-astronaute-soupconnee-dusurpation-didentite-le-premier-delit-dans-lespace

•••

Hacking : un passionnant documentaire sur Carbanak en 4 parties

toolinux.com - Kasperski
Publié le 26 août 2019

Kaspersky publie un tout nouveau documentaire en quatre parties, accessible gratuitement, sur la chasse menée contre le tristement célèbre groupe Carbanak dont les attaques ont fait perdre un milliard de dollars à des banques.

Ce film est le premier d’une nouvelle série consacrée à la cybercriminalité, « hacker : HUNTER », qui permet aux organes de surveillance, aux médias et au secteur de la sécurité de mieux comprendre les pratiques des pirates. Dans le but de renforcer la lutte et la prévention contre la cybercriminalité.

Cette nouvelle série sur Carbanak est le premier volet d’une série de documentaires sur d’importants cyber-incidents dans le monde. Kaspersky avait été à l’époque la première société de sécurité à découvrir le fameux groupe de cybercriminels. Les quatre épisodes d’une durée de 31 minutes racontent comment quatre membres de Carbanak ont été arrêtés à Taïwan et en Espagne au terme d’une enquête internationale.

La série dévoile le fonctionnement de la bande, la manière dont ils parvenaient à dérober de l’argent et pourquoi il était si difficile d’arrêter Carbanak. Entre-temps, Kaspersky planche déjà sur un second film. Le prochain volet de la série « hacker:HUNTER » dévoilera tout sur les tristement célèbres attaques de Wannacry en 2017.

Lire la suite : https://www.toolinux.com/?Hacking-un-passionnant-documentaire-sur-Carbanak-en-4-parties

 

Technologies

• Biométrie

Biométrie-as-a-Service (BaaS) Market: Rapport de recherche sur les tendances mondiales, la croissance, la part, la taille et les prévisions à l’horizon 2022 pour 2019

thetffordactu.com - BoXpgkLRdr  
Publié le 25 août 2019

Le rapport de recherche sur le marché mondial de 2019 de Biométrie-as-a-Service (BaaS) présente une analyse approfondie de la taille du marché, de la croissance, de la part, des segments, des fabricants et des technologies, des tendances clés, des facteurs de marché, des défis, de la standardisation, des modèles de déploiement, des opportunités, des futures Prévisions 2025.

Demandez un exemplaire du rapport à l’adresse suivante: – www.precisionreports.co/enquiry/request-sample/14376007

La recherche mondiale 2019 sur le marché des mots clés fournit un aperçu de base du secteur, y compris des définitions, des classifications, des applications et la structure de la chaîne industrielle. L’analyse de marché Global Biométrie-as-a-Service (BaaS) est fournie pour les marchés internationaux, notamment les tendances de développement, l’analyse du paysage concurrentiel et le statut de développement des régions clés. Les politiques et les plans de développement sont discutés ainsi que les processus de fabrication et les structures de coûts sont également analysés. Ce rapport indique également la consommation d’import / export, l’offre et la demande, les chiffres, le coût, le prix, les revenus et les marges brutes.

Le rapport mondial d’études de marché sur le marché 2019 du secteur , est réparti sur plusieurs pages et fournit des statistiques vitales exclusives, des données, des informations, des tendances et des informations détaillées sur le paysage concurrentiel de ce secteur de niche.

Renseignez-vous avant d’acheter ce rapport @ www.precisionreports.co/enquiry/pre-order-enquiry/14376007

Lire la suite : http://www.thetfordactu.com/2019/08/25/biometrie-as-a-service-baas-market-rapport-de-recherche-sur-les-tendances-mondiales-la-croissance-la-part-la-taille-et-les-previsions-a-lhorizon-2022-pour-2019/

• Blockchain

La blockchain Tezos issue de la recherche française décolle enfin

frenchweb.fr - Nicolas Cantu, co-fondateur de Chain Accelerator
Publié le 26 août 2019

Tezos, un projet issu de la recherche française avec une portée internationale

Le programme Tezos a été imaginé en 2014 par le Français Arthur Breitman, accompagné de sa femme américaine Kathleen pour construire une blockchain sûre, évolutive et construite pour durer. La fondation Tezos s’est créée pour soutenir le projet et faire émerger des sociétés en charge de prolonger ces travaux. Ainsi en 2015, le cœur de Tezos est contribué par Nomadic Labs, société française basée à Paris.

Ils réunissent une équipe de chercheurs universitaires français et centres de recherche dont l’INRIA et l’ENS en collaboration quotidienne avec un vaste réseau de chercheurs chez OCaml Labs à Cambridge, OCamlPro et Tarides à Paris, Obsidian Systems et Cryptonomic à NYC, Dailambda à Kyoto et de nombreux développeurs individuels. Après 1 an en production, cette blockchain livre les promesses de son livre blanc.

5 ans de recherche et développements transformés cette année en premières mondiales et avantages clés

Lire la suite : https://www.frenchweb.fr/la-blockchain-tezos-issue-de-la-recherche-francaise-decolle-enfin/372802

•••

Une Blockchain de confiance contre la fraude : la CDC, la Poste, EDF et Engie créent Archipels

latribune.fr - Delphine Cuny
Publié le 27 août 2019

EDF, Engie, La Poste et la Caisse des Dépôts se sont alliés pour lancer Archipels, une « plateforme de services de confiance », s’appuyant sur la technologie Blockchain. Le premier service lancé concerne la vérification de documents certifiés comme les justificatifs de domicile.

La Blockchain sera-t-elle la « trust machine », la machine à créer de la confiance comme l'avait surnommée le magazine « The Economist » dès 2015 ? Cette technologie de transmission et de stockage d'information, née il y a dix ans avec le bitcoin, sécurisée grâce à la cryptographie, s'apparente à un grand registre numérique infalsifiable, ce qui en fait une candidate naturelle à la lutte contre la fraude et les escroqueries en tout genre. Une application très concrète sera bientôt possible grâce à Archipels, un projet de « plateforme de services de confiance » lancé par la Caisse des Dépôts avec Engie, EDF et la Poste, quatre grands acteurs français se définissant comme « tiers de confiance » - terme désignant une autorité publique, une entreprise ou un professionnel réglementé en mesure de certifier des transactions (banques, avocats, notaires, comptables, etc).

Lire la suite : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/une-blockchain-de-confiance-contre-la-fraude-la-cdc-la-poste-edf-et-engie-creent-archipels-821977.html

•••

Dune, premier protocole blockchain français, sur les rails

agefi.fr - Capucine Cousin
Publié le 29 août 2019

Un nouveau protocole blockchain et une nouvelle cryptomonnaie, Dune, seront lancés le 10 septembre, issus d’une scission d’un autre projet tricolore, Tezos.

Un des premiers projets français «crypto» s’apprête à voir le jour, alors que le secteur est porté par la reprise du cours du bitcoin, qui a bondi de 178% depuis janvier. Le projet Dune, un nouveau protocole blockchain doublé d’une nouvelle cryptomonnaie, sera lancé le 10 septembre, comme l’a dévoilé Capital. Dune est développé depuis quelques semaines au sein de la start-up Origin Labs. Dune se présente comme une plate-forme de développement pour des applications tierces sur la blockchain, de manière décentralisée. Ses concepteurs prennent pour modèle Ethereum, fort d’une capitalisation de 20 milliards de dollars, qui a réussi à attirer des milliers des développeurs sur sa plate-forme de développement.

Ce projet est soutenu par la start-up française Origin Labs, dirigée par Fabrice le Fessant, ingénieur à l’Inria (auparavant fondateur d’OCamlPro), qui compte 11 ingénieurs pour son lancement. Il bénéficie, pour l’essentiel, du soutien du fonds franco-américain Starchain Capital, qui a déjà investi dans une quinzaine de start-up «crypto» (telles Coinbase, Orchid) depuis 18 mois, et revendique 11 millions de dollars d’actifs sous gestion. Mais plusieurs entrepreneurs de renom ont aussi versé leur obole, tels Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic, Jaïna Capital), et Jean-David Blanc (Allociné, Molotov). «Nous avons réuni un premier ticket d’un million d’euros en mai dernier», précise à L’Agefi Cyril Paglino, cofondateur de Starchain. Le jeune entrepreneur avait notamment créé par le passé la start-up de transfert d’images Tribe.

Lire la suite : http://www.agefi.fr/fintech/actualites/quotidien/20190829/dune-premier-protocole-blockchain-francais-rails-281151

•••

Deloitte lance un démonstrateur blockchain « in a box »

Lucas Mearian, Computerworld (adapté par Maryse Gros) , publié le 29 Aout 2019

Pour aider les entreprises à appréhender ce qu'elles pourraient faire avec la blockchain, le cabinet de conseil Deloitte a mis au point un système modulaire mobile « in a box » pour présenter des démonstrations d'applications distribuées.

Sous le nom de « Blockchain in a box », BIAB, la société de conseil Deloitte vient de présenter une plateforme matérielle mobile destinée à permettre aux entreprises de tester à petite échelle un réseau blockchain. Celle-ci réunit quatre serveurs de petit format, trois affichages vidéo et des composants réseaux pour se connecter à des services externes proposés par exemple par des fournisseurs de clouds. Diverses cartes SD peuvent s’insérer dans les serveurs pour faire la démonstration d’applications blockchain distribuées, voir comment elles peuvent être partagées et comment elles peuvent être adaptées aux exigences d’applications spécifiques. 

« Deloitte a bâti sur mesure cette solution en se basant sur l’intérêt manifesté par les clients pour comprendre les capacités de la blockchain dans les interactions réelles », a expliqué Linda Pawczuk, consultante principale chez Deloitte Consulting LLP, et responsable blockchain du cabinet pour les Etats-Unis. « La confusion qui est souvent faite à propos de la blockchain, c’est de la considérer comme une solution technologique intégrale, alors qu’en réalité, c’est une technologie de composants qui permet d’élargir les applications d’entreprise et les approches », estime-t-elle. « La plateforme mobile de démonstration mise au point par Deloitte est pratique, tactique et, ce qui est encore plus important, concrète pour les clients ». Dans un registre différent, le cabinet d’audit financier et de conseil Ernst & Young (EY) a développé un réseau de blockchain publique pour les transactions commerciales privées à utiliser sur la blockchain Ethereum (accessible sur GitHub, Nightfall intègre un ensemble de smart contrats et de microservices). L'objectif d'EY est de permettre aux entreprises d'effectuer des transactions avec un nombre illimité de partenaires dans un réseau ouvert tout en protégeant la confidentialité et leurs données.

Une approche ancrée dans le réel

Lire la suite : https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-deloitte-lance-un-demonstrateur-blockchain-%C2%A0in-a-box%C2%A0-76251.html

• Internet des Objets

Les certificats numériques, une réponse adaptée à la sécurité IoT ?

mag-securs.com - Sylvaine Luckx
Publié le 30 août 2019

L’IoT est un véritable phénomène lié à la transformation digitale. Il permet de trouver de nouvelles méthodes de travail, de créer des services innovants, d’améliorer la satisfaction client et d’automatiser des processus.

Pour autant, l’actualité se fait régulièrement l’écho d’attaques et de vulnérabilités portant atteinte aux entreprises ayant initié des projets de sécurisation des objets connectés. Le certificat numérique, vecteur d’identité forte, semble une réponse crédible à ces nouveaux enjeux de cybersécurité. Nous avons interrogé à ce sujet Vincent Nicaise responsable du marché IoT chez IDnomic.

De nombreuses analyses, dont celle du Gartner, nous prédisent pour 2020 jusqu’à 25 milliards d’objets connectés pour un marché estimé à 250 milliards de dollars. Ces projections nous invitent à nous interroger sur la nature même de ces objets d’une nouvelle génération.

...

« Dans l’environnement industriel, qu’il s’agisse de capteurs de température, de sondes thermiques ou d’automates, les objets connectés deviennent de plus en plus intelligents », explique Vincent Nicaise, marketing manager en charge du marché des IoT chez IDnomic, leader de la protection des identités numériques. « Les cas d’usages de l’Internet des objets industriels sont nombreux et concernent tous les pans de notre économie. On parle par exemple de « smart activité » avec une déclinaison de type smart building pour la gestion centralisée des bâtiments, smart grids pour les réseaux électriques intelligents et plus largement de smart city pour tous les enjeux de la ville connectée», ajoute Vincent Nicaise.

Une demande très forte dans le transport et l’industrie du futur

Dans le domaine du transport intelligent (appelé ITS pour Intelligent Transport System), les véhicules, de plus en plus autonomes, communiquent entre eux et avec les équipements autoroutiers pour transmettre, en temps réel, des informations sur l’état des routes et rendre la circulation plus fluide.

Dans le transport ferroviaire, les exemples d’utilisation concernent les échanges entre le conducteur du train et les infrastructures du réseau ferré, la régulation du trafic, voire la maintenance du matériel.

Lire la suite : https://www.mag-securs.com/news/id/47158/les-certificats-numeriques-une-reponse-adaptee-a-la-securite-iot.aspx


• Intelligence Artificielle

Bientôt une réglementation autour de l’intelligence artificielle en Europe ?

Ce projet ferait de l'UE, un pionnier dans le domaine de la reconnaissance faciale et engendrait de nombreux changements pour les entreprises et gouvernements.

siecledigital.fr - Eléonore Lefaix
Publié le 25 août 2019

L’entrée en vigueur du RGPD a fait grand bruit et a même inspiré d’autres pays. Les données des utilisateurs sont importantes et il est nécessaire de protéger leur utilisation. À présent la Commission Européenne travaillerait sur une réglementation liée à une technologie de plus en plus utilisée : la reconnaissance faciale. C’est en tout cas ce que rapporte le Financial Times.

La reconnaissance faciale a besoin d’être encadré

Utilisée depuis plusieurs années maintenant cette technologie rencontre un certain « succès » notamment en Chine. La population est constamment sous surveillance et les moindres faits et gestes de la population sont contrôlés.
La reconnaissance faciale est utilisée pour améliorer notre quotidien comme par exemple 
retrouver notre animal de compagnie ou embarquer dans un aéroport plus facilement.  Mais son utilisation est également très critiquée, on peut par exemple citer Rekognition, la technologie d’Amazon, les différents biais liés à son utilisation ou encore son inefficacité comme à Londres.

Lire la suite : https://siecledigital.fr/2019/08/25/reglementation-reconnaissance-faciale-europe/

•••

Une Blockchain de confiance contre la fraude : la CDC, la Poste, EDF et Engie créent Archipels

latribune.fr - Delphine Cuny
Publié le 27 août 2019

EDF, Engie, La Poste et la Caisse des Dépôts se sont alliés pour lancer Archipels, une « plateforme de services de confiance », s’appuyant sur la technologie Blockchain. Le premier service lancé concerne la vérification de documents certifiés comme les justificatifs de domicile.

La Blockchain sera-t-elle la « trust machine », la machine à créer de la confiance comme l'avait surnommée le magazine « The Economist » dès 2015 ? Cette technologie de transmission et de stockage d'information, née il y a dix ans avec le bitcoin, sécurisée grâce à la cryptographie, s'apparente à un grand registre numérique infalsifiable, ce qui en fait une candidate naturelle à la lutte contre la fraude et les escroqueries en tout genre. Une application très concrète sera bientôt possible grâce à Archipels, un projet de « plateforme de services de confiance » lancé par la Caisse des Dépôts avec Engie, EDF et la Poste, quatre grands acteurs français se définissant comme « tiers de confiance » - terme désignant une autorité publique, une entreprise ou un professionnel réglementé en mesure de certifier des transactions (banques, avocats, notaires, comptables, etc).

Lire la suite : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/une-blockchain-de-confiance-contre-la-fraude-la-cdc-la-poste-edf-et-engie-creent-archipels-821977.html

•••

Dune, premier protocole blockchain français, sur les rails

agefi.fr - Capucine Cousin
Publié le 29 août 2019

Un nouveau protocole blockchain et une nouvelle cryptomonnaie, Dune, seront lancés le 10 septembre, issus d’une scission d’un autre projet tricolore, Tezos.

Un des premiers projets français «crypto» s’apprête à voir le jour, alors que le secteur est porté par la reprise du cours du bitcoin, qui a bondi de 178% depuis janvier. Le projet Dune, un nouveau protocole blockchain doublé d’une nouvelle cryptomonnaie, sera lancé le 10 septembre, comme l’a dévoilé Capital. Dune est développé depuis quelques semaines au sein de la start-up Origin Labs. Dune se présente comme une plate-forme de développement pour des applications tierces sur la blockchain, de manière décentralisée. Ses concepteurs prennent pour modèle Ethereum, fort d’une capitalisation de 20 milliards de dollars, qui a réussi à attirer des milliers des développeurs sur sa plate-forme de développement.

Ce projet est soutenu par la start-up française Origin Labs, dirigée par Fabrice le Fessant, ingénieur à l’Inria (auparavant fondateur d’OCamlPro), qui compte 11 ingénieurs pour son lancement. Il bénéficie, pour l’essentiel, du soutien du fonds franco-américain Starchain Capital, qui a déjà investi dans une quinzaine de start-up «crypto» (telles Coinbase, Orchid) depuis 18 mois, et revendique 11 millions de dollars d’actifs sous gestion. Mais plusieurs entrepreneurs de renom ont aussi versé leur obole, tels Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic, Jaïna Capital), et Jean-David Blanc (Allociné, Molotov). «Nous avons réuni un premier ticket d’un million d’euros en mai dernier», précise à L’Agefi Cyril Paglino, cofondateur de Starchain. Le jeune entrepreneur avait notamment créé par le passé la start-up de transfert d’images Tribe.

Lire la suite : http://www.agefi.fr/fintech/actualites/quotidien/20190829/dune-premier-protocole-blockchain-francais-rails-281151

• 5G

Tout est-il à jeter dans la 5G ?

theconversation.com
Publié le 25 août 2019

La couverture médiatique concernant l’arrivée de la 5G reste actuellement dominée par les craintes sanitaires et géopolitiques qu’elle suscite. Une rapide recherche dans l’actualité en ligne ne restituera en effet que des commentaires sur les tensions sino-américaines autour de Huawei ou sur les expérimentations effectuées par les grands opérateurs de télécommunication. D’autres articles s’intéressent encore à des considérations techniques à la fois centrées sur les derniers efforts de standardisation ou sur l’attribution des fréquences 5G en France. Difficile en conséquence pour n’importe quel décideur non spécialiste des télécoms d’appréhender ce sujet, tant les enjeux managériaux et les possibilités en termes de nouveaux business models associés à cette innovation restent aujourd’hui absents des débats.

Résultats d’une recherche dans Google actualités sur la 5G le 21 août 2019. Capture d’écran.

Les opportunités économiques et surtout managériales que la 5G va créer constituent pourtant une autre raison qui pousse les industriels et les laboratoires de recherches à favoriser sa rapide implémentation et diffusion, outre l’occasion de vendre de nouveaux téléphones ou abonnements pour les opérateurs téléphoniques. D’autant plus que ces derniers risquent de ne pas être les acteurs qui vont jouir économiquement le plus de cette innovation. Challengés par des acteurs du calibre de Facebook, Amazon, Apple, Netflix et Google (FAANG), ou encore des start-up dont on ignore aujourd’hui encore l’activité, les opérateurs télécom devront être capable de « sur-servir » et « sur-innover » pour éviter de voir leur profit encore plus mis en danger.

Lire la suite : https://theconversation.com/tout-est-il-a-jeter-dans-la-5g-122210


Notice: Undefined property: stdClass::$rating in /home/www/client/www/adcet/sitepablo/templates/shaper_eventum/html/com_content/category/blog_item.php on line 60

Revue de Presse ADCET n° 38 - Lundi 26 Août 2019

• Transports

Le nouveau plan de transport 2020 de la région Normandie

normandie.fr - Communiqué
Publié le 6 juin 2019

La Région propose un nouveau plan de transport pour 2020 et crée une nouvelle identité du réseau de transport régional : NO_MA_D.

LE PLAN DE TRANSPORT FERROVIAIRE 2020 : SIMPLICITÉ, LISIBILITÉ ET QUALITÉ

Le nouveau schéma de transport normand propose 4 types de services : 

  • Krono+ pour les services opérés avec les nouveaux trains Omneo Premium, qui offrent le niveau de confort le plus élevé sur des liaisons express entre les grandes agglomérations, 
  • Krono pour des liaisons interurbaines
  • Citi pour la desserte des territoires urbains et périurbains
  • Proxi pour la desserte fine de tous les territoires

LA TARIFICATION « TEMPO NORMANDIE » ÉTENDUE VERS PARIS EN 2020

Au 1er janvier 2020, la Région Normandie reprendra la gestion des lignes Intercités normandes (Paris-Caen-Cherbourg/Trouville-Deauville, Paris-Rouen-Le Havre, Paris-Granville, Paris-Evreux-Serquigny et Caen-Le Mans-Tours). Des abonnements régionaux vers Paris seront proposés, en coopération avec l’Ile-de-France. Les cartes de réduction régionales seront aussi étendues vers Paris.

Au regard du succès rencontré par la gamme « TEMPO Normandie », notamment  auprès des jeunes, la Région Normandie et SNCF ont fait le choix de maintenir cette tarification pour 2020 en l’étendant vers Paris. 

A partir de 2021, une fois l’ensemble des nouveaux trains Omneo Premium mis en service, un système de réservation obligatoire sera mis en place sur ces derniers, de manière à garantir aux voyageurs une place assise et de mieux les répartir dans les trains. Ce système permettra également d’offrir des petits prix pour les voyageurs qui anticipent leurs déplacements.

Lire la suite : https://www.normandie.fr/le-nouveau-plan-de-transport-2020-de-la-region

•••

KEOLIS fait sa rentrée

A compter du 2 septembre, Keolis annonce des évolutions sur le réseau bisontin Ginko. La société promet « des tramways encore plus fréquents » en heure de pointe du matin et du soir durant la période scolaire. Cela se traduira par un tram toutes les 12 minutes et un passage supplémentaire le matin et le soir sur la ligne T1 et un tram toutes les 7 à 8 minutes sur la ligne T2. Le service sera également amélioré sur la ligne 3, qui dessert le campus universitaire de la Bouloie, avec un bus toutes les 5 à 7 minutes en heure de pointe.

Plus de bus le samedi

Lire la suite : https://pleinair.net/actualites-regionales/20-transports/81641-transports-urbains-keolis-fait-sa-rentree

 

• Transports gratuits

Ris-Orangis : la singularité du transport en commun gratuit

leparisien.fr - Julien Muller
Publié le : 18 août 2019

Depuis plusieurs décennies, la mairie met à la disposition de ses habitants deux lignes de bus gratuites. Une exception dans le département.

Une carte à valider à la montée du bus, mais aucun frais à avancer. C'est la politique des transports que mène la ville de Ris-Orangis depuis de nombreuses années maintenant. Desservie par plusieurs lignes de bus gérées par la société Transports intercommunaux Centre Essonne ( Tice ), Ris-Orangis en propose deux totalement gratuites pour ses habitants.

Il s'agit de la seule commune du département à offrir ce service, et « vraisemblablement la seule de la région Ile-de-France », avance le maire (PS), Stéphane Raffalli. Selon l'élu, cela fait « plusieurs décennies » que la ville mène cette politique singulière en matière de transports. « À l'origine, dans les années 1990, les lignes de bus étaient gérées par un service sous forme de régie, c'est-à-dire que les véhicules appartenaient à la commune, et leurs chauffeurs étaient des agents rémunérés par la ville », rappelle l'édile.

Lire la suite : http://www.leparisien.fr/essonne-91/ris-orangis-la-singularite-du-transport-en-commun-gratuit-18-08-2019-8135088.php

 

• Mobilité

Ratios et montants de compensation attribués à chaque autorité organisatrice de mobilité pour 2018

Lagazettedescommunes.com - Léna Jabre
Publié le 19  août 2019 

L’arrêté du 6 août 2019 fixe le montant définitif de la compensation pour l’exercice 2018 mentionnée au I de l’article 15 de la loi du 29 décembre 2015  à 90 893 284,54 euros.

Pour rappel, cette compensation est destinée à compenser les pertes de recettes résultant, pour les autorités organisatrices de la mobilité, le syndicat des transports d’Ile-de-France, la métropole de Lyon ou l’autorité organisatrice de transports urbains qui s’est substituée à la métropole de Lyon en application du deuxième alinéa de l’article L. 5722-7-1 du code général des collectivités territoriales et les syndicats mixtes de transport mentionnés aux articles L. 5722-7et L. 5722-7-1 du même code, de la réduction du champ des employeurs assujettis au versement transport.

L’arrêté précise également que les rapports permettant de calculer pour l’année 2018 les montants de la compensation attribuée à chaque autorité organisatrice de la mobilité mentionnée au L. 1231-1 du code des transports, ainsi que les montants définitifs sont déterminés en annexe du présent arrêté.

Référence : Arrêté du 6 août 2019, JO du 17 août 2019.

Source : https://www.lagazettedescommunes.com/634975/ratios-et-montants-de-compensation-attribues-a-chaque-autorite-organisatrice-de-mobilite-pour-2018/

•••

Bus, trains, métros: pourquoi Uber se lance à la conquête de vos transports publics

lefigaro.fr - Wladimir Garcin-Berson
Publié le 17 août 2019

DÉCRYPTAGE - Le titan des VTC s’intéresse aux partenariats qu’il peut établir avec les régies de transports publics. Plusieurs expérimentations sont menées dans le monde, notamment en France.

Devenir «l’Amazon des transports», rien de moins. L’ambition affichée par le PDG d’Uber a le mérite d’être claire. Anciennement à la tête d’Expedia, Dara Khosrowshahi a affiché la couleur dès mai 2018: «Tout comme Amazon, qui vend des produits tiers, nous voulons offrir des services de transport tiers», en connectant tous les types de transport ensemble, du vélo à la moto en passant par l’hélicoptère, la voiture et la trottinette. L’objectif: que «tous les modes soient inclus», pour que l’utilisateur puisse se déplacer d’un point A à un point B «en pressant un bouton». En d’autres termes, faire de l’application Uber un incontournable.

Cette volonté affichée par la firme d’élargir ses services n’est pas étonnante. Le groupe a présenté un chiffre d’affaires du second trimestre 2019 inférieur aux prévisions des analystes, avec une perte nette de 5,24 milliards de dollars. En difficulté et concurrencé, Uber ne cesse de multiplier les...

Lire la suite (réservée aux abonnés du quotidien) : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/bus-trains-metros-pourquoi-uber-se-lance-a-la-conquete-de-vos-transports-publics-20190816

•••

Pourquoi un trajet en trottinette électrique en free floating est plus polluant qu’un trajet en bus

numerama.com - Perrine Signoret
Publié le 6 août 2019

Trois chercheurs américains se sont penchés sur l'impact écologique des trottinettes électriques en libre service. Elles ne seraient pas toujours aussi bonnes pour l'environnement qu'on ne le croit.

Les trottinettes électriques, ce n’est pas seulement amusant, c’est aussi écologique… du moins c’est ce que les promoteurs de ces services avancent. Des chercheurs de l’université de Caroline du Nord ont publié une étude le 2 août à ce sujet. Repérée par Usbek et Rica, elle nous apprend que prendre les transports en commun serait parfois moins polluant.

L’étude est signée par deux chercheurs et une chercheuse : Joseph Hollingsworth, Brenna Copeland et Jeremiah X Johnson. Ils expliquent que le coût écologique d’une trottinette électrique en libre-service serait de 202 grammes de CO2 émis par passager et par mile (environ 1,6 kilomètre). C’est plus que pour un trajet en bus qui est évalué à 82 g de CO2.

Des matériaux et le mode de chargement en cause

Lire la suite : https://www.numerama.com/politique/538809-un-trajet-en-trottinette-electrique-en-libre-service-est-plus-polluant-quun-trajet-en-bus.html

•••

Namur s'apprête à vivre une petite révolution: véhicules, voiries… la mobilité devient connectée !

rtbf.be - Nicolas Lejman
Publié le 22 août 2019

D'ici un bon mois, vers la fin septembre, le système de transport intelligent, le STI, sera mis en service. Il tentera d'aider les automobilistes, les usagers des TEC, les cyclistes et les piétons à faire les bons choix de trajets. Comment ? En donnant des informations en temps réel sur le trafic (les bouchons, par exemple), sur la position exacte des bus, sur la qualité de l'air aussi... Bref, tout ce qui peut aider à améliorer la mobilité dès l'entrée dans la ville.

Panneaux lumineux, caméras…

L'envers du décor de ce STI, c'est évidemment une grosse partie technique... Les équipements sont presque prêts. Le plus visible, ce sont les panneaux d'affichage : au total, 22 panneaux lumineux aux entrées de la ville et sur les grands boulevards. C'est là qu'on pourra lire les informations. Ces panneaux, vous les avez peut-être déjà aperçus, la plupart sont en place.

L'objectif du système, vous l'aurez compris plus haut, est de fluidifier le trafic, en aidant les usagers à faire les meilleurs choix possibles. "Mieux informer les gens au moment de partir, les informer sur leur temps de parcours… Un panneau peut par exemple indiquer s'il y a un ralentissement, un accident… A ce moment, l'usager pourra choisir d'aller plutôt vers un P+R et prendre le bus car il comprendra qu'il n'aura pas la possibilité d'aller plus loin, explique Michel Jehaes, chef du service Mobilité à la Ville de Namur. Les véhicules, les voiries… tout devient connecté ! C'est une nouvelle manière d'aborder la mobilité."

Lire la suite : https://www.rtbf.be/info/regions/detail_namur-s-apprete-a-vivre-une-petite-revolution-vehicules-voiries-la-mobilite-devient-connectee?id=10296829

• Billettique

White paper : Les bonnes pratiques pour une billettique au service du MAAS*

calypsonet-asso.org

Découvrez notre dernier White Paper, Les bonnes pratiques pour une Billettique au service du MaaS.

La billettique, au-delà de sa fonction originelle de perception des recettes du transport, est désormais considérée comme le « bras armé » de la Mobility as a Service, le MaaS. La billettique doit permettre, en effet, de fédérer les services de mobilité et d’offrir au voyageur une offre de transport cohérente, de bout en bout, et facile d’accès. 

CNA, en tant qu’association d’opérateurs qui promeut le standard ouvert Calypso, a mené un travail d’enquête auprès d’experts de la billettique pour recueillir les recommandations qu’ils peuvent faire à ceux qui souhaitent installer un nouveau système de billettique, ou adapter leur système existant, afin qu’il réponde aux enjeux du MaaS.

L’objet de ce document est de montrer qu’il existe des bonnes pratiques pour qu’un système billettique ait les qualités et les performances attendues, et qu’il soit un outil aux mains des autorités et des opérateurs de transport au service du développement de leurs politiques de mobilité.

*(NDLR : Philippe Vapereau, Président de Calypso Networks Association) traitera de ce sujet dans le cadre des Assises de l’ADCET le 15 octobre 2019 à Avignon).

Télécharger le Document : https://www.calypsonet-asso.org/sites/default/files/CNA%20White%20Paper%2C%20La%20Billettique%20au%20service%20du%20MaaS.pdf

• RGPD

Après le RGPD, la Commission européenne préparerait une réglementation sur l'intelligence artificielle

Usine-digitale.fr - Julie Bergou.houx

VU AILLEURS Les inquiétudes sont nombreuses sur les potentielles dérives liées aux technologies issues de l'intelligence artificielle. Biais dans le traitement des requêtes, mauvaise sécurisation des données biométriques, utilisation de données sans consentement... Les sujets ne manquent pas. Pour mieux encadrer ce secteur, la Commission européenne serait en train de plancher sur une nouvelle réglementation.

L’Union européenne fait déjà office de pionnière mondiale en matière de protection des données. Elle pourrait bientôt consolider ce statut avec une nouvelle réglementation sur l'intelligence artificielle. D'après le Financial Times, dans un article du 22 août 2019, la Commission européenne planche actuellement sur un projet de loi qui étendrait les droits des citoyens européens sur leurs données liées au domaine de l'IA.

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) couvre déjà abondamment les données biométriques, mais ce nouveau projet irait plus loin et représenterait "un nouveau standard mondial pour la régulation de l'intelligence artificielle", d'après le FT. Il imposerait notamment un droit de regard sur chaque utilisation des données de reconnaissance faciale, qui s'appliquerait à la fois aux gouvernements (forces de l'ordre) et aux entreprises privées.

Un projet porté par la prochaine présidente de la Commission européenne

Lire la suite : https://www.usine-digitale.fr/article/apres-le-rgpd-la-commission-europeenne-preparerait-une-reglementation-sur-l-intelligence-artificielle.N876565

• Vie privée

Google ne veut pas que vous bloquiez les cookies (et propose une alternative)

datanews.levif.be - Els Bellens
Publié le 23 août 2019

Google a lancé une proposition de ce qu'elle appelle elle-même un Privacy Sandbox. Le géant technologique, l'une des principales plates-formes publicitaires au monde, entend ainsi offrir une alternative au blocage des mouchards (cookies). Or il s'agit là pour beaucoup d'utilisateurs de la façon la plus simple de contrer le traçage sur le web, une pratique qui, disons-le, est quelque peu tombée en disgrâce après les nombreux scandales de confidentialité de ces dernières années.

Avec les cookies de traçage, les entreprises essaient de dresser le profil d'un surfeur, afin de lui présenter des publicités personnalisées. Mais toujours plus d'utilisateurs ne veulent pas que leurs faits et gestes soient suivis sur le web et que ces données, conjointement avec des données personnelles, soient joliment emballées et revendues à des agences de publicité. D'un autre côté, selon Google, les revenus des publicités régressent de 52 pour cent, si elles ne sont pas personnalisées. Voilà ce qui ressort des données de l'Ad Manager de Google. Et d'ajouter finement que ce genre de recul serait aussi négatif pour tous les éditeurs de sites web.

Lire la suite : https://datanews.levif.be/ict/actualite/google-ne-veut-pas-que-vous-bloquiez-les-cookies-et-propose-une-alternative/article-news-1180529.html?utm_source=Newsletter-24/08/2019&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBDATANFR&

• eIdentité

Carte d'identité, permis de conduire, carte Vitale : vos "papiers" bientôt sous forme 100% numérique ?

lci.fr - Cedric Ingrand

ZÉRO PAPIER - Remplacer carte d'identité et permis de conduire par des copies numériques, disponibles sur l'écran de son smartphone, l'idée fait son chemin. Aux États-Unis, certains testent le procédé en vraie grandeur. Des pièces numériques qui protégeraient aussi la vie privée de leurs utilisateurs.

Au quotidien, avoir une copie, une photo de ses pièces d'identité sur son smartphone, c'est déjà une bonne idée, un secours en cas de perte ou de vol. Si elles n'ont aucune valeur légale, les copies de votre carte d'identité ou de votre permis de conduire peuvent dépanner en cas de pépin, selon le bon vouloir de la personne qui les contrôlera. Mais l'identité, validée et probante, sur l'écran de son smartphone, est déjà une idée en marche. 

Cela fait longtemps que les états et ceux qui leur fournissent des systèmes de gestion des pièces d'identité appellent la numérisation de leurs vœux. La pièce d'identité papier a pour elle la simplicité d'utilisation, son universalité, sa lisibilité par tous, mais la liste de ses défauts est au moins aussi longue : des démarches à accomplir pour se la procurer aux risques de falsification et de fraude, en passant par le coût de la fabrication et de la gestion de ces millions de cartes et permis. L'équivalent numérique pourrait, lui, être obtenu en ligne. Impossible de le perdre, il suffirait de se reconnecter pour la retrouver. Modifier adresse ou état-civil pourrait aussi se faire en ligne.

Numérisées pour protéger votre vie privée

Lire la suite : https://www.lci.fr/high-tech/carte-d-identite-permis-de-conduire-carte-vitale-vos-papiers-bientot-sous-forme-100-numerique-2129965.html

•••

Alicem : L'application d'authentification en ligne certifiée qui ne fait pas l'unanimité

DemarchesAdministratives.fr - Rédaction
Publié le 23 août 2019

L’application pour smartphone Alicem ou « Authentification en ligne certifiée sur mobile » permettrait à tout utilisateur de prouver son identité sur le net. Un point sur cet outil qui ne fait pas l’unanimité.

En partenariat avec l’ANTS (Agence nationale des titres sécurisés), le Ministère de l’Intérieur a mis en place une application smartphone pour que les utilisateurs puissent prouver leur identité sur le net, de façon sécurisée et facile. Celle-ci est actuellement en phase de test sur FranceConnect, et l’objectif serait de la déployer d’ici la fin d’année 2019.

Un système d’identification sûr selon le gouvernement

Les règles de l’identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques (eIDAS) visent à renforcer la sécurisation des transactions électroniques dans l’Union européenne, et ce, tout particulièrement avec les services publics. Trois niveaux de sécurité sont mis en place : faible, substantiel et élevé.

Selon le gouvernement, l’application Alicem est protégée par un niveau de garantie élevé, en accord avec le règlement européen. En parallèle, une demande de qualification auprès de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) est actuellement en cours.

Les tentatives d’usurpation d’identité sur le net seront donc mises à mal si les internautes utilisent l’application du ministère de l’Intérieur.

Plus de 500 services disponibles depuis l’application

Alicem donnera accès aux quelque 500 services publics disponibles dans l’hexagone et partenaires de FranceConnect.

De plus, l’application est totalement libre, et il ne sera pas obligatoire de l’utiliser.

Trois alternatives seront alors disponibles pour réaliser une démarche administrative : créer un compte sur Alicem, utiliser les autres moyens d’identification de FranceConnect ou continuer d’utiliser les procédures administratives actuelles.

Lire la suite : https://demarchesadministratives.fr/actualites/alicem-lapplication-dauthentification-en-ligne-certifiee-qui-ne-fait-pas-lunanimite

• Evènements

Les Assises des usages numériques citoyens

Adcet.org

L’ADCET organise le 15 octobre prochain dans la belle ville d’Avignon, en partenariat avec le Grand Avignon, la quatorzième édition des Assises des usages numériques citoyens. Cet événement est devenu incontournable pour tous les acteurs publics et privés du marché de la dématérialisation des services aux citoyens, qui connait ces dernières années un développement accéléré dans des domaines variés : stationnement, scolaire et périscolaire, sports et loisirs, universités, transport, tourisme …

Comme chaque année la priorité est donnée aux témoignages et retours d’expérience des territoires qui ont lancé des projets, tout en privilégiant les échanges entre les participants. Le programme provisoire qui va encore s’enrichir pendant le mois de septembre est disponible sur le site de l’association et inclue :

• L'observatoire des usages numériques.

• Les projets numériques du grand Avignon.

• Règles de gouvernance de la norme multiservices AMC.

• Table ronde des territoires membres de l’ADCET ( Rennes métropole, Amiens Métropole , La métropole Européenne de Lille …).

• Usages numériques et cybersécurité.

• Règlement général sur la protection des données et Multiservices.

• Bonnes pratiques pour un système billettique au service de la MasS.

Les participants aux Assises sont invités à la soirée des trophées qui se tiendra la veille au même endroit pour récompenser les projets les plus innovants et les plus réussis.

Pour recevoir des informations sur les Assises 2019 , vous inscrire ou proposer une intervention nous vous invitons à compléter sans tarder le formulaire en ligne.

 

•••

27e Rencontres nationales du transport public : c’est dans un mois !

constructioncayola.com - CB
Nantes du 1 au 3 octobre 2019

Après Marseille en 2017, c’est à Nantes que se dérouleront les 27e Rencontres nationales du transport public. Organisé par le GIE Objectif transport public, ce rendez-vous biennal accueillera 6 000 visiteurs autour d’un grand salon professionnel et du congrès annuel du Groupement des autorités responsables de transports (GART) et de l’Union des Transports Publics (UTP) du 1er au 3 octobre 2019. 

Lors de ce salon incontournable de la filière, pas moins de 200 exposants issus de toute la chaîne de la mobilité sont attendus : opérateurs de transport, industriels, équipementiers, entreprises de billettique, de mobiliers urbains ou spécialisées dans les mobilités actives…, tous les acteurs du secteur viendront présenter leurs savoir-faire et leurs dernières innovations pour des transports publics plus attractifs et plus performants et pour une mobilité plus durable et plus connectée. Selon Delphine Chauvin - Communication & Customer experience - ENGIE INEO : « Nous sommes un exposant historique. Au fil des éditions, nous avons vu le secteur des transports publics amorcer les grandes transformations que nous avions nous-mêmes intégrées à nos programmes de R&D : le digital, les navettes autonomes, le SaaS… »

Lire la suite : https://www.constructioncayola.com/rail/article/2019/08/23/125571/27e-rencontres-nationales-transport-public-est-dans-mois

TECHNOLOGIES

• Transactions électroniques sécurisées

Graves manquements en cybersécurité dans les FinTechs

cio-online.com - Laurent Mavallet
Publié le 21 Aout 2019

Selon une étude d'ImmuniWeb sur les 100 plus importantes FinTechs du monde seules 2 ont une cybersécurité acceptable.

Sur une centaines de sites web et d'applications mobiles de FinTechs, seuls Brex Inc. (https://www.brex.com/) et N26 Gmbh (https://www.n26.com/) réunissent tous les critères d'une cyber-sécurité acceptable : chiffrement SSL complet, respect intégral des recommandations PCI DSS (Payment Card Industry Data Security Standard) et conformité aux exigences du RGPD (GDPR, règlement général européen sur la protection des données personnelles). Par conséquent, 98 % des FinTechs sont vulnérables en matière de cybersécurité. Ce fiasco a été relevé dans une étude réalisée par ImmuniWeb sur les 100 plus importantes FinTechs dans le monde.

Et, même sur les deux à peu près épargnés par l'étude, des failles existent. En particulier Immuniweb a repéré des failles liées à des API, des sous-domaines ou des applications inutilisées ou obsolètes mais toujours accessibles sur la totalité de la centaine de services étudiée. Pire : toutes les applications mobiles étudiées comportent au moins une faille de niveau de risque moyen (97 % en comportent au moins deux !). Côté web, une vulnérabilité à risque moyen ou élevé, documentée publiquement et pour laquelle il existe au moins un exploit, a été repérée sur 8 domaines principaux et 64 sous-domaines. La plus vieille repérée date de 2012 et aurait pu être corrigée par un patch sur jQuery.

A propos de l'étude

L'étude « State of Application Security at Top 100 Global Fintech Startups » a été réalisée par ImmuniWeb en étudiant les sites web et applications mobiles des 100 FinTechs les plus importantes selon le classement de CB Insights. Les failles potentielles ont été testées à partir de données publiquement accessibles autant sur les noms de domaines principaux que sur les sous-domaines. Sur les 100 entreprises étudiées issues de 17 pays et 6 zones géographiques, 53 étaient nord-américaines, 24 européennes et 13 asiatiques.

Lire la suite : https://www.cio-online.com/actualites/lire-graves-manquements-en-cybersecurite-dans-les-fintechs-11455.html

• Cybercriminalité

Piratage aux impôts : vos données sont-elles vraiment en danger et comment les protéger ?

lci.fr - Cédric Ingrand
Publié le 21 août 2019

HACKING - Des tentatives d'accès frauduleux aux comptes fiscaux de milliers de contribuables ont été détectées par les services de Bercy. Impots.gouv.fr est probablement le site le plus sûr de l'administration mais aussi celui qui concentre l'essentiel des tentatives d'escroquerie. LCI.fr dissèque l'affaire, pour comprendre comment mieux protéger vos données.

Si l'on en croit nos confrères du Canard Enchaîné paru ce mercredi 21 août, le site web des impôts aurait été victime d'un piratage, massif, mettant en jeu les données de 2.000 contribuables. À y regarder de plus près, le détail est plus complexe et pointe vers des failles de sécurité qui mettent leurs victimes en danger bien au-delà de leur seul compte fiscal.

1 - Que s'est-il réellement passé ?

Dans un article de son édition de cette semaine, l'hebdomadaire satirique rapporte la modification de milliers de déclarations de revenus en ligne. En effet, depuis le 7 Août dernier, les contribuables peuvent aller corriger leur dernière déclaration, et c'est bien ce qui semble avoir été fait sur quelques unes, où des charges ou déductions auraient été modifiées ou ajoutées. Des accès frauduleux et de nombreuses tentatives que Bercy explique avoir détecté à temps dans le tweet ci-dessous.

Lire la suite : https://www.lci.fr/high-tech/video-piratage-aux-impots-vos-donnees-sont-elles-vraiment-en-danger-et-comment-les-proteger-2130015.html

•••

Usurpation d’identité depuis l’espace

Agence QMI
Publié le 24 août 2019

Une astronaute est soupçonnée par la NASA d’avoir espionné son ex-conjointe en utilisant l’internet, alors qu’elle se trouvait dans la station spatiale plus tôt cette année.

Anne McClain pourrait devenir la première personne à avoir commis un crime dans l’espace, rapporte le «New York Times» dans son édition de vendredi.

En instance de divorce, Mme McClain se serait introduite dans le compte bancaire de son ex-conjointe en usurpant son identité, grâce au réseau internet de la Station spatiale internationale qui est connecté avec la Terre.

Mme McClain s’est distinguée récemment après avoir été choisie par la NASA comme candidate pour devenir une des premières femmes sur la Lune lors de la reprise des missions en 2024.

Selon le «New York Times», Summer Worden, l’ex-conjointe de Mme McClain, s’est mise à avoir des doutes quant à la confidentialité de ses informations bancaires. Mme McClain semblait au courant de ses dépenses alors qu’elle n’aurait pas dû l’être.

Lire la suite : https://www.tvanouvelles.ca/2019/08/24/usurpation-didentite-depuis-lespace-1

• Intelligence Artificielle

Le Maire veut aider les entreprises à mieux se servir de l'intelligence artificielle

lesechos.fr - Marie Bellan
Publié le 3 juillet 2019

Le ministre de l'Economie doit présenter ce mercredi le volet économique de la stratégie nationale en matière d'intelligence artificielle. L'objectif est d'aider les entreprises à mieux intégrer l'IA dans leur processus de production.

Fin mars 2018, le député et mathématicien Cédric Villani remettait au président de la République son rapport sur l'intelligence artificielle. Après avoir décliné la partie consacrée à la recherche , puis celle sur l'administration, Bercy s'attelle désormais à concrétiser son volet économique avec plusieurs mesures que devrait présenter ce mercredi Bruno Le Maire dans le cadre de la stratégie nationale pour l'intelligence artificielle. L'effort budgétaire pour ces trois dimensions est de 1,5 milliard d'euros étalés jusqu'en 2022.

Verrous technologiques

Parmi les dispositifs déjà existants figurent les « grands défis » financés par le Fonds pour l'innovation et l'industrie, doté de 120 millions d'euros par an. Chaque « défi » bénéficie de 30 millions d'euros. Sur le sujet de l'intelligence artificielle, le Conseil pour l'innovation a choisi d'en retenir trois. Les deux premiers - l'un sur l'amélioration des diagnostics médicaux, l'autre sur la certification des systèmes qui ont recours à l'IA - sont déjà connus. Le troisième, sur l'automatisation des systèmes de cybersécurité, vient tout juste d'être mis sur les rails. Ces trois chantiers visent à lever des verrous technologiques sur des enjeux qui peuvent offrir des débouchés commerciaux.

Lire la suite : https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/le-maire-veut-aider-les-entreprises-a-mieux-se-servir-de-lintelligence-artificielle-1035199

•••

Intel va lancer des puces pour l'AI et les appareils mobiles

datanews.levif.be - Els Bellens
Publié le 21 août 2019

Intel annonce deux nouvelles puces ciblant deux grands marchés. Avec Spring Hill, l'entreprise présente une puce convenant pour les charges de travail 'AI', alors que la puce mobile Lakefield devrait concurrencer les puces Snapdragon de Qualcomm.

Lors de la conférence Hot Chips organisée à l'université de Stanford, Intel a présenté sa première puce 'AI'. Cette dernière a été conçue pour être utilisée dans de vastes centres de données et a été baptisée Spring Hill. Elle est basée sur un processeur Ice Lake à 10 nanomètres et peut faire face à une forte charge de travail. Ce qui est intéressant, c'est qu'elle devrait être particulièrement économe sur le plan énergétique. Facebook notamment utiliserait déjà cette puce dans ses centres de données.

Lire la suite : https://datanews.levif.be/ict/actualite/intel-va-lancer-des-puces-pour-l-ai-et-les-appareils-mobiles/article-news-1179547.html?utm_source=Newsletter-24/08/2019&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBDATANFR&M_BT=2703506587944

 


Notice: Undefined property: stdClass::$rating in /home/www/client/www/adcet/sitepablo/templates/shaper_eventum/html/com_content/category/blog_item.php on line 60

Revue de Presse ADCET n° 37 du 19 août 2019

• Transports Gratuits

À Dunkerque, le bilan de la gratuité des transports est très positif

positivr.fr - Mathilde Sallé de Chou
Publié le 8 août 2019

Depuis 9 mois, à Dunkerque, plus personne ne composte son billet dans le bus. Les transports sont devenus gratuits. Et l'opération a des retombées positives inattendues.

À Dunkerque, on se déplace désormais plus volontiers en bus qu’en voiture. La raison ? Depuis 9 mois, la communauté d’agglomération de Dunkerque (Nord) a adopté la gratuité des transports, permettant aux usagers d'emprunter les bus sans débourser un sous, sept jours sur sept… Et le bilan est positif !

Sur le chemin de la transition écologique

Avec un centre-ville redynamisé et une fréquentation des transports publics décuplée, pas de doute, le dispositif mis en place par la ville est un véritable succès. D’un point de vue économique, social et écologique, la solution semble avoir tout bon. France Info a rencontré Patrice Vergriete, le maire de Dunkerque, qui explique vouloir ainsi emmener avec lui ses administrés sur le chemin de la transition écologique :

« Il fallait faire évoluer les modes de déplacement. Plutôt que de le faire par la contrainte, on a souhaité le faire par l’incitation. Donner envie à la population d’accepter cette transition environnementale et énergétique. »

+70% de fréquentation en semaine

Lire la suite : https://positivr.fr/dunkerque-bilan-gratuit-transports-tres-positif/

•••

PARIS : qui est concerné par la gratuitué dans les transports en commun dès septembre ?

cnews.fr - Pauline Landais-Barrau
Publié le 18 août 2019

L'annonce de la gratuité dans les transports en commun parisiens reçoit toujours un bel accueil, mais qui est vraiment concerné par cette mesure ?

L'an passé, Anne Hidalgo avait annoncé la gratuité des transports en commun pour les séniors. Le 9 janvier, elle avait aussi annoncé la gratuité pour les plus jeunes. Qui sont exactement les Parisiens qui peuvent bénéficier de cette mesure ?

Les séniors avec conditions de ressources

La gratuité intégrale du titre de transport pour les Parisiens de plus de 65 ans a été mise en place le 1er juin 2018. Elle est soumise à condition de ressources : appartenir à un foyer fiscal acquittant un impôt sur les revenus inférieurs ou égaux à 2.028 euros ou à 2.430 euros (renouvellement).

Le «Pass Paris Seniors» – tel qu'il a été surnommé – est un seul forfait unique dézoné et gratuit, désormais proposé au public qui en fait la demande pour la première fois, ou en renouvellement.

Les handicapés adultes et bientôt les enfants

Lire la suite : https://www.cnews.fr/france/2019-08-15/paris-qui-est-concerne-par-la-gratuite-dans-les-transports-en-commun-des-septembre

 

• Transports

Plan de déplacements urbains (PDU) / Enquête publique : comment se déplacer demain?

Le Plan de déplacements urbains (PDU) de Rennes Métropole sera soumis à enquête publique du lundi 19 août au vendredi 20 septembre inclus. 
L'enquête publique est l'ultime phase de consultation permettant aux habitants de s'exprimer sur le projet de PDU. Pendant cinq semaines, ils sont invités à consulter les documents mis à disposition, en ligne, et dans les huit lieux d'enquête publique. Les habitants peuvent également aller à la rencontre des commissaires-enquêteurs qui tiennent des permanences et formuler leurs observations sur le registre numérique à leur disposition, par courrier ou sur les registres papier.

Modalités de l'enquête publique

L'enquête se déroule du lundi 19 août au vendredi 20 septembre inclus. Les pièces du dossier peuvent être consultées en ligne et dans les huit lieux d'enquête.

Lire la suite : http://www.presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/communiques-de-presse/25-8457/plan-de-deplacements-urbains-pdu--enquete-publique--comment-se-deplacer-demain

•••

Autriche. Un métro parfumé au melon ? Les usagers viennois disent non

ouest-france.fr - avec AFP

Publié le 5 août 2019

Un métro parfumé au melon, à la rose, au citron… Ce ne sera pas pour tout de suite en Autriche. Alors que la régie des transports de Vienne avait fait des tests, les usagers se sont finalement prononcés contre cette initiative.

La régie des transports de Vienne, en Autriche, a annoncé lundi renoncer à diffuser différentes fragrances dans son métro, cette mesure ayant été loin de faire consensus parmi les usagers à l’issue d’une période de test.

Du citron et du pamplemousse pour l'« énergie », du santal pour la « bonne humeur », de la rose et du melon pour la « relaxation » : la régie Wiener Linien avait diffusé à titre expérimental toute une palette d’odeurs dans deux lignes de métro en juillet.

Mais après un mois de test, le verdict des usagers est tombé et « une majorité s’est prononcée contre » cette initiative, par 21 000 voix contre 16 000 lors d’une consultation en ligne, a reconnu la municipalité, qui a précisé que l’expérience en resterait là.

Lire la suite : https://www.ouest-france.fr/europe/autriche/autriche-un-metro-parfume-au-melon-les-usagers-viennois-disent-non-6470277

 

• Mobilité

L’Eurométropole de Strasbourg et la Région Grand Est, associées à l’Etat et au Département, clôturent leur Grenelle des Mobilités

strasbourg.eu - Communiqué

Publié le 9 juillet 2019

Piloté par l’Eurométropole de Strasbourg et la Région Grand Est, inscrit dans un partenariat fort avec l’Etat et le Département du Bas-Rhin, le Grenelle des Mobilités, ouvert en mars 2018, s’est refermé le 4 juillet dernier sur un plan budgétisé de 26 actions ; actions qui contribueront à redessiner, d’ici quelques années, les mobilités du quotidien à l’échelle de la métropole élargie et accompagneront, pour certaines, le projet de réaménagement de l’A35/A351, composante essentielle de l’aménagement futur du territoire.

« Ouvrons le débat ! » avait proposé le Grenelle des Mobilités à toutes les parties prenantes au moment de son lancement, sous l’égide de l’agence d’urbanisme de Strasbourg. Collectivités territoriales et Etat unis en un front commun, opérateurs, associations … Pas moins de 80 organismes ont répondu présents, au fil de ces 16 mois de consultation.

Lire la suite : https://www.strasbourg.eu/documents/976405/7435463/0/f3d85f64-cef1-53bd-e6e1-f8f20b9c0ec0

 

• RGPD

Quand le RGPD facilite l'usurpation de données personnelles

ictjournal.ch - Yannick Chavanne
Publié le 12 août 2019

Le droit d'accès aux données personnelles, l’une des exigences du RGPD, peut paradoxalement permettre à des cybercriminels de voler des informations sensibles en se faisant passer pour quelqu’un. Un chercheur de l'Université d’Oxford décrit comment il y est parvenu.

L’un des volets du RGPD, le droit d'accès aux données personnelles, peut dans certains cas être facilement exploité par des cybercriminels avides d’informations personnelles. Présentée lors de la conférence Black Hat USA 2019, une recherche a montré que de nombreuses entreprises ne prennent pas suffisamment de mesures pour s’assurer de l'identité du demandeur. Chercheur à l'Université d’Oxford, James Pavur est ainsi parvenu à récolter de nombreuses données privées sur sa fiancée, en partant d'informations basiques (nom, prénom, e-mail, numéro de téléphone) disponibles en ligne via Linkedin et sur un site web personnel.

Lire la suite : https://www.ictjournal.ch/articles/2019-08-12/quand-le-rgpd-facilite-lusurpation-de-donnees-personnelles

•••

• Société Numérique

Rennes lauréate de l'appel à projet européen UIA04 (action urbaine innovante)

presse.metropole.rennes - Communiqué
Publié le 6 août 2019

Mardi 6 août 2019, la Commission européenne a présenté les 20 projets retenus dans le cadre de la 4ème édition de l'appel à projets Action urbaine innovante (Urban Innovative Action ou UIA) et les financements accordés pour ces projets innovants dans les domaines de la sécurité, du numérique, de l'environnement et de l'inclusion. Unique collectivité française lauréate, Rennes a été retenue pour son projet Rennes urban data interface (RUDI) avec un co-financement européen à hauteur de 80 % (soit 3,96 millions d'euros).

1 document à télécharger

Source : http://www.presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/communiques-de-presse

•••

Alicem, la première solution d’identité numérique régalienne sécurisée

interieur.gouv.fr
Publié le 30 juillet 2019

L'application Alicem est en phase de test sur FranceConnect depuis juin 2019.

Qu’est-ce qu’Alicem ?

Alicem est une application pour smartphone développée par le ministère de l’Intérieur et l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) qui permet à tout particulier, qui décide de l'utiliser, de prouver son identité sur Internet de manière sécurisée.

Alicem vise le niveau de garantie « élevé » au sens du règlement européen sur l’identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques, dit règlement « eIDAS ». La procédure de qualification par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) est en cours.

Le règlement eIDAS a pour ambition d'accroître la confiance dans les transactions électroniques au sein de l'Union européenne pour les services en ligne, notamment publics. Il définit 3 niveaux de garantie : faible, substantiel et élevé, en fonction du degré de robustesse de la solution d’identification électronique face aux tenta

Lire la suite : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Alicem-la-premiere-solution-d-identite-numerique-regalienne-securisee

•••

AliceM : les déboires des services publics français dans leur quête d'identité numérique

Usine-digitale.fr - Tribune de Laurent Cervoni, Directeur IA chez Talan et Jean-Charles Bossard, Fondateur de l’association FrenchRoad
Publié le 12 août 2019

La place médiocre de la France dans le dernier classement de la Commission Européenne sur l'indice relatif à l'économie et à la société numériques souligne l'insuffisance des efforts menés au niveau national pour la modernisation du pays. L'un des principaux chantiers est celui d'une identité numérique régalienne unique, mais le dernier projet en date, AliceM, est déjà controversé. Il suffirait pourtant de suivre trois grands axes pour se remettre sur les rails.

L’annonce en cette fin de mois de juillet du système de reconnaissance faciale "d’État", AliceM (pour Authentification en ligne certifiée sur Mobile) s’inscrit dans la volonté affichée par l’État français de moderniser ses services publics. Ce combat pour une stratégie numérique nationale n’est d’ailleurs pas récent, le premier rapport (Rapport Théry) datant de 1994.

Malgré la succession de plans, d’annonces de projets et la mise en œuvre de plateformes en ligne, les études sur le niveau d'intégration du "numérique" par les pays classent régulièrement la France à un rang au mieux médian, souvent médiocre. La France est-elle réellement en retard et peut-elle retrouver son rang en matière de services publics numériques ? Notre pays fait des efforts mais reste pénalisé par une organisation administrative lourde et par l’absence, pendant plusieurs années, de la mise en œuvre des fondations d’une "stratégie numérique nationale".

LES 250 DÉMARCHES LES PLUS COURANTES SERONT DÉMATÉRIALISÉES D'ICI 2022

Actuellement 67% des démarches administratives sont dématérialisées et 100% des 250 démarches administratives les plus utilisées devraient l’être d’ici 2022. 400 000 dossiers ont été déposés sur la plateforme demarches-simplifiees.fr, outil mis à disposition des collectivités et des administrations par l’État. 11 millions d’utilisateurs passent par France Connect pour effectuer des démarches en ligne.

Lire la suite : https://www.usine-digitale.fr/article/alicem-les-deboires-des-services-publics-francais-dans-leur-quete-d-identite-numerique.N874290

•••

Numérique : la France devancée par la plupart des pays européens

bercynumerique.finances.gouv.fr
Publié le 18 juin 2019

La Commission européenne a dévoilé son classement 2019 de l'indice relatif à l'économie et à la société numériques (DESI). Focus sur les performances en demi-teinte de la France.

Les rapports DESI permettent à la Commission européenne de suivre l’évolution de la compétitivité numérique des États membres. Cette année, la France progresse par rapport à 2018 mais ne gagne qu’une place, pour se classer 15ème sur 28. La France obtient de moins bons résultats que la Lituanie, l’Autriche, Malte, la Belgique, l’Espagne, l’Estonie, l’Irlande, le Luxembourg…

Connectivité : des chiffres bien en dessous de la moyenne de l’UE

Premier critère de classement : la connectivité. La France est un mauvais élève en la matière puisque nous ne figurons qu’à la 20ème place du classement. Les foyers français sont presque entièrement couverts par le haut débit fixe (près de 100% contre 97% pour la moyenne européenne), cependant seuls 58% des ménages disposent d’une couverture NGA (réseau haut débit rapide d’au moins 30Mbps). Selon le rapport, seulement 20% des ménages français utilisent le haut débit rapide. Des chiffres qui sont bien en deçà de la moyenne européenne qui est de 83% pour la couverture NGA et 41% pour l’abonnement au haut débit.

Lire la suite (BDM) https://www.blogdumoderateur.com/indice-numerique-france-2019/

• Sécurité

Analyse de fraude Perspectives du marché 2019: une croissance énorme avec les tendances et la demande récentes

manticore-news.com - husain
Publié le 16 août 2019

Aperçu du rapport « Analyse de fraude Market 2019

MarketResearchVision présente le rapport de recherche Global Analyse de fraude Market , qui fournit un aperçu détaillé des principaux acteurs, contraintes, défis, etc. les opportunités, les tendances actuelles du secteur et les stratégies ayant un impact sur le marché mondial, ainsi que l’estimation et la prévision des revenus. Ce rapport analyse l’industrie mondiale en termes de taille, de statut, de prévisions, de tendances, de scénarios de concurrence et d’opportunités commerciales.

La fraude peut être définie comme une activité illégale intentionnelle qui utilise des déclarations fausses pour générer un gain financier pour un individu ou une organisation. L’analyse des fraudes aide à analyser diverses formes de données stockées et d’informations rassemblées et à les convertir en informations exploitables, ce qui permet de détecter les fraudes et de prendre les mesures nécessaires.

Principaux acteurs concernés par ce rapport – IBM, FICO, Oracle, SAS Institute, Dell EMC, Fair Issac, BAE Systems, DXC Technology, SAP, ACI Worldwide, Fiserv, ThreatMetrix, NICE Systems, Experian, LexisNexis .

Pour en savoir plus : demander un échantillon de ce rapport à : http://marketresearchvision.com/request-sample/246341

• Finances

SNCF RESEAU lance avec succès le premier Green Bond à 100 ans jamais émis

SNCF Réseau, le gestionnaire du réseau ferroviaire français, noté Aa2 (Moody’s) /AA (S&P)/ AA (Fitch), a lancé le 14 août la première Obligation Verte (Green Bond) de maturité 100 ans jamais émise au niveau mondial, tous émetteurs confondus (SSA, corporates, etc). Ce nouvel emprunt a été réalisé pour un montant de 100 millions d’euros avec un coupon historiquement bas de 1,425% compte tenu de la maturité.

Suite à la première émission à 100 ans réalisée par SNCF Réseau en 2015, cette opération constitue sa deuxième émission sur cette maturité et la première en format Green Bond. Le record de l’Obligation Verte la plus longue jamais émise était précédemment détenu par Energias de Portugal (EDP) et Energie Baden-Wuerttemberg (EnBW) sur une maturité de 60 ans.

Lire la suite : https://www.sncf.com/sites/default/files/press_release/SNCFReseau-premier-Green-Bond-100ans.pdf

• 5G

Les opérateurs télécom d’Europe de l’Ouest remportent la course européenne à la 5G

itsocial.fr - Mourad Krim
Publié le 13 août 2019

Les premiers équipements radio 5G étant désormais disponibles, les déploiements ont commencé en Corée, au Japon et aux États-Unis. L'introduction des premiers téléphones mobiles 5G plus tard en 2019, ainsi que l'évolution des spécifications radio et centrales 5G, permettront une adoption massive du 5G dès 2020.

On pensait les ex-pays de l’Est européen plus rapides à adopter la 5G, mais il n’en est rien selon l’enquête Review of 5G Technology Readiness and Commercialization de GlobalData. Le rapport donne une vue d’ensemble de l’émergence de la norme 5G et des principales tendances du marché mondial en matière d’exigences, avec une vision concurrentielle des acteurs qui pilotent le déploiement 5G.

« En Europe, les pays occidentaux sont en tête du développement de la 5G, avec le Danemark, le Portugal et la Suisse qui adopteront la 5G pour 23,2 %, 16,2 % et 16,2 % respectivement du total des abonnements mobiles sur leurs marchés d’ici 2023 », affirme GlobalData.

Lire la suite : https://itsocial.fr/enjeux/strategie-enjeux-dsi/business/operateurs-telecom-deurope-de-louest-remportent-course-europeenne-a-5g/

•••

Santé et réseaux : la 5G ne présente pas de risque supplémentaire

cnetfrance.fr - Guillaume Bonvoisin 
Publié le 14 août 2019

La Commission fédérale des communications, une institution US, a présenté son rapport sur les risques de santé liés aux réseaux et a abordé la question des réseaux 5G.

Il n'y a pas d'inquiétude à avoir sur la santé relative aux communications avec des smartphones, qu'ils soient anciens ou nouveaux. C'est en résumé le message transmis par la Federal Communications Commission, en charge des télécommunications aux USA. Cela inclut la 5G.

Comme le rapporte Cnet.com l'agence des télécoms américaine a étudié pendant six ans l'effet des expositions aux réseaux, qu'il s'agisse du Wifi via les routeurs, des smartphones ou des antennes. C'est cette même agence qui fixe, en collaboration avec la Food and Drug Administration et d'autres organisations les limites de fréquences. Tous se sont accordés pour conserver les limites actuellement en place.

Comme le rapporte Cnet.com l'agence des télécoms américaine a étudié pendant six ans l'effet des expositions aux réseaux, qu'il s'agisse du Wifi via les routeurs, des smartphones ou des antennes. C'est cette même agence qui fixe, en collaboration avec la Food and Drug Administration et d'autres organisations les limites de fréquences. Tous se sont accordés pour conserver les limites actuellement en place.

Selon eux les preuves scientifiques actuelles ne permettent pas de démontrer un effet néfaste sur la santé humaine tant qu'elles restent dans les limites définies actuellement. Leur point de vue était très attendue notamment concernant la nouvelle technologie de communication de cinquième génération 5G qui se déploie actuellement un peu partout à travers le monde. Pour eux, du point de vue de la santé, la 5G n'est pas différente de la 4G ou de la 3G. D'autre part les fréquences de la 5G, bien que différentes, restent compatibles avec les règles existantes en matière d'exposition aux radio-fréquences.

Les craintes soulevées par la 5G tiennent à l'utilisation de fréquences différentes mais aussi au fait que cela nécessitera le déploiement de nouvelles antennes plus petites et discrètes mais proches des lieux d'habitation. En France, selon la feuille de route du gouvernement, le déploiement dans les grandes villes devrait commencer en 2020.

Source : https://www.cnetfrance.fr/news/sante-et-reseaux-la-5g-ne-presente-pas-de-risque-supplementaire-39889145.htm

 

• Intelligence artificielle

Intelligence Artificielle : Microsoft investit 1 milliard $ dans OpenAI

lemagit.fr - Mark Labbe - Philippe Ducellier
Publié le: 12 août 2019

Un nouveau partenariat entre l'ex-association et Microsoft stimulera les recherches d'OpenAI le domaine de l'Intelligence Artificielle Généraliste et dotera Azure de nouvelles capacités de calcul haute performance dédiées à l’Al.

Quelques mois seulement après être devenue une entité à but lucratif, l'ancienne association OpenAI a annoncé avoir signé un nouveau partenariat avec Microsoft. Les deux sociétés commercialiseront les projets d'OpenAI, collaboreront dans la recherche pour une intelligence artificielle « généraliste » (ou AGI, pour Artificial General Intelligence) et développeront de nouvelles technologies de supercalculateurs pour l'Intelligence Artificielle (IA) sur Azure.

Lire la suite : https://www.lemagit.fr/actualites/252468213/Intelligence-Artificielle-Microsoft-investit-1-milliard-dans-OpenAI


Technologies

• Biométrie

Une faille de sécurité a exposé plus d’un million d’empreintes digitales

Radio-Canada
Publié le 15 août 2019

Une base de données biométriques alimentée par plus de 5700 entreprises du monde entier a été découverte en ligne, non protégée, par une équipe de recherche en cybersécurité. Cette base de données étant ainsi accessible à tout le monde, des mots de passe non cryptés, des données de reconnaissance faciale et plus d’un million d’empreintes digitales ont pu être consultés et modifiés.

Le système en question, nommé BioStar 2, appartient à l’entreprise de sécurité Suprema. Notamment utilisé par les banques et la police au Royaume-Uni, il permet de réserver l'accès à des bâtiments aux personnes autorisées.

Lire la suite : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1261884/biometrie-biometrique-cybersecurite-fuite-biostar-suprema

©2019 ADCET